Le ministre Mahamadou Camara face à la presse: «Nous avons édifié la diaspora et nos partenaires sur la situation actuelle et nous avons été entendus»

Le ministre de l’Economie Numérique, de l’Information et de la Communication, Mahamadou Camara a, dans l’après-midi du mardi 3 juin dans la salle de conférences de son département, animé une conférence de restitution de sa récente visite à Paris, à Bruxelles, à New York et à Washington. Il avait à ses côtés Hamadoun Touré, ancien ministre de la Communication.

 

 Mahamadou Camara ministre communication information economie numerique discours

 Le ministre Mahadou Camara à travers cette conférence de restitution, tenait à édifier les journalistes sur les motivations de sa mission d’information, qui a duré 10 jours, en compagnie de Hamadoun Touré, ancien ministre de la Communication de la Transition.

Selon le ministre Camara, l’exercice consistait à aller rendre compte à la diaspora malienne et aux partenaires de notre pays de la situation actuelle du Mali. «Il fallait que les autorités occupent l’espace médiatique pour expliquer ce qu’est le Mali. Et cette mission nous a permis d’expliquer un certain nombre de choses, telles que la connexion entre le MNLA, qui n’est qu’une minorité d’individus et ne saurait être représentatif des Touaregs, et les Djihadistes».

Le ministre Camara s’est exprimé sur plusieurs antennes et a rencontré la diaspora malienne des pays visités.  «Nous avons rencontré le responsable de Human Rights Watch, qui a publié un communiqué. Nnous avons été entendus», a-t-il indiqué

Selon lui, l’exercice a rassuré la diaspora malienne, qui avait un réel besoin  d’information, tant celle-ci était inquiète à cause des fausses informations véhiculées sur ce qui se passe au Mali.

A propos des récents évènements, Mahamadou Camara a affirmé avoir mis l’accent sur la visite du Premier ministre à Kidal, dont le but était de voir l’état de fonctionnement de l’administration dans les régions.

Il a reconnu qu’il y avait eu des dysfonctionnements au niveau de l’armée mais qu’on ne pouvait pas jeter l’anathème sur elle. «Elle a besoin d’être soutenue et restructurée».

Il a également rendu hommage à Soumeylou Boubèye Maiga pour le vaste chantier qu’il a ouvert. «Je suis convaincu que le nouveau ministre de la Défense saura mener à terme ce vaste chantier»

Réagissant à une question, il dira: «nous allons tirer les leçons de ce qui est arrivé le 21 mai à Kidal, pour que cela ne se reproduise pas». Et Mahamadou Camara de préciser que l’accord de coopération militaire que le Mali s’apprête à signer avec la France dans les semaines qui viennent n’a rien à voir avec un accord de défense.

Revenant sur l’armée malienne, il martèlera: «on ne lâche pas une armée. Notre armée est en restructuration. Les efforts nécessaires ont été faits pour sa mise à niveau».

Pierre Fo’o Medjo

 

SOURCE: 22 Septembre
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.