Le Ministère KOÏTA en visite de terrain:« Nous avons d’énormes défis à relever »

Le nouveau titulaire du portefeuille de la Jeunesse et de la Construction, M. Amadou KOÏTA, a effectué une visite de terrain dans quatre (04) structures relevant de son Département, le vendredi 28 juillet 2016. 

amadou koita ministre jeunesse construction citoyenne curriculum vitae cv biographie

Cette visite, sous forme de prise de contact, a débuté dans la matinée, sous une fine pluie, par la Direction nationale de la Jeunesse.Ici, la délégation ministérielle a été accueillie par le Directeur national de la Jeunesse, M. Drissa GUINDO.  Après l’avoir félicité pour la confiance placée en lui par les plus hautes autorités de notre pays, le DNJ a exprimé sa disponibilité et celle de  tous les agents à accompagner le Ministre KOÏTA.  « Nous sommes engagés pour traduire en action concrète sur le terrain la politique nationale de la jeunesse », a-t-il soutenu au sujet du rôle central que joue la DNJ en la matière.«  Nous sommes dévoués au service de la nation », a ajouté M. GUINDO qui a saisi cette occasion pour attirer l’attention du Ministre KOÏTA sur les difficultés que rencontrent la DNJ et ses antennes régionales en termes de ressources humaines, matérielles et financières, tout en comptant sur le leadership du Ministre pour pouvoir les surmonter.   La DNJ est la colonne vertébrale du Département parce que « c’est nous qui préparons l’avenir de demain », a déclaré le Ministre KOÏTA.« Notre pays est confronté à d’énormes difficultés, notamment le terrorisme qui continue à nous frapper et qui, malheureusement, instrumentalise la couche juvénile », a-t-il regretté.« Cela veut dire que nous avons d’énormes défis à relever », a martelé le Ministre KOÏTA, soulignant que « les jeunes ont des aspirations et nous les gouvernants devrions être les porteurs des aspirations de la jeunesse ».  Après l’étape de la DNJ, le Ministre KOÏTA s’est rendu, dans l’après-midi, au Carrefour des jeunes de Bamako dont la mission principale, selon la Directrice générale, Mme Djénébou SANOGO, est d’œuvrer à l’épanouissement de la jeunesse à travers des formations et autres séminaires axés sur les thématiques liées aux questions de jeunesse et de société.  Il a pu constater que le Carrefour des jeunes était en chantier, la fin des travaux étant annoncés pour janvier 2017.La troisième étape a concerné la Maison des jeunes dont le Directeur Général, M. Sohiri DOUMBIA, s’est réjoui de la visite du Ministre KOÏTA qui a bouclé sa visite de terrain par le Conseil National des Jeunes (CNJ).Le Président du CNJ-Mali, Mohamed Salia TOURE, a rassuré le Ministre KOÏTA concernant l’accompagnement de la jeunesse malienne dont la principale préoccupation demeure l’emploi.A l’issue de la visite, le ministre KOÏTA a exprimé toute sa satisfaction de pouvoir effectuer cette prise de contact, avant de promettre de trouver des réponses adéquates aux problèmes évoqués par les différentes structures.Il est a profité pour rappeler que notre pays, le Mali, organisera le sommet Afrique-France en janvier 2017, devant regrouper d’éminentes personnalités dont des chefs d’Etats et de gouvernements.Aussi, a-t-il invité la Jeunesse à jouer toute sa partition dans la réussite de ce grand événement.  « Il nous appartient de mobiliser la jeunesse pour qu’elle s’approprie de l’organisation du sommet Afrique-France », a exhorté  le Ministre KOÏTA pour témoigner de l’honneur ainsi fait à notre pays en lui confiant l’organisation de cette importante rencontre de haut niveau.« Malgré la situation difficile que le pays se trouve, l’Afrique et la France ont décidé de faire confiance au Mali en nous confiant l’organisation de ce sommet. Ce sommet tient à cœur au président de la République et au Premier ministre. Ce sommet sera une occasion pour le peuple malien de se retrouver et dire au monde que le Mali est un endroit sûr. Il nous appartient également de mobiliser la jeunesse pour qu’elle s’approprie l’organisation de ce sommet. Parce qu’en marge du sommet, il y a également le forum des jeunes qui doit être organisé », a plaidé le Ministre KOÏTA qui n’est point en terrain inconnu pour avoir travaillé à la DNJ pendant cinq (05) ans et été membre de la section CNJ-Mali de la commune III du District de Bamako.Le Ministre KOÏTA a également rappelé le lancement de la Journée nationale et internationale de la jeunesse, prévue à Mopti, le 12 août 2016.« Je serais toujours à l’écoute de cette jeunesse », a-t-il conclu.

Source : CCOM/MJCC

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.