Le gouvernement “déplore” les affrontements entre deux groupes armés

Le gouvernement malien a déclaré mardi “déplorer” les affrontements intervenus lundi entre deux groupes armés rivaux, qui ont fait six morts dans le nord du Mali, ainsi que l’attaque d’un camp militaire de l’armée malienne et de ses alliés étrangers, a-t-on appris de source officielle.
Mahamane Baby ministre Emploi Formation professionnelle porte parole gouvernement

Dans un communiqué, le gouvernement malien indique qu’il a appris “avec indignation l’attaque à l’arme lourde du camp de la ville de Tessalit que partagent la Mission de maintien de la paix de l’ONU au Mali (MINUSMA), la force (française) Barkhane et les forces armées maliennes. L’attaque, intervenue lundi dernier, n’a causé aucune victime, ajoute le texte.
“Ces actes n’ont pour autre objectif que de créer et de maintenir un climat de terreur et de trouble propice au développement d’activités terroristes et de narcotrafic dans cette partie du Mali en particulier et dans le Sahel en général”, souligne le texte.

Par ailleurs, le gouvernement malien a “déploré le fait que le même jour (lundi), dans la commune de Bamba, située à 245 km au nord-ouest de Gao, des tirs nourris ont opposé le Groupe d’ Autodéfense Touareg Imghad et Alliés (GATIA) au Mouvement Arabe de l’Azawad (MAA), causant la mort de six personnes”.

Le gouvernement malien, ajoute le texte, “condamne avec la dernière énergie cette recrudescence de la violence dans le nord du pays au moment où les parties prenantes au Processus de Paix d’ Alger sont en passe de conclure un accord de paix global et définitif”.

Il réitère sa profonde reconnaissance à la communauté internationale, singulièrement à la MINUSMA et à la Force Barkhane, pour le soutien dans la sécurisation et la stabilisation du Mali et renouvelle son ferme engagement à ne ménager aucun effort pour identifier les auteurs de ces actes criminels et les traduire en justice, précise le texte.
Le gouvernement malien salue l’engagement et la détermination de la MINUSMA et de la Force Barkhane à poursuivre leur appui au Mali malgré ces attaques terroristes, conclut le texte.

Source: Xinhua

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.