Le général Salif Traoré à Tombouctou : Le dispositif sécuritaire en place pour les législatives

Après Mopti, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Salif Traoré, s’est rendu à Tombouctou où il a échangé avec l’ensemble des acteurs sur la sécurisation des législatives de mars-avril 2020. Accueilli à sa descente d’avion par le gouverneur de région, Koïna Ag Ahmadou, le ministre a rendu une visite de courtoisie aux notabilités, avant de présider une réunion au gouvernorat avec les préfets des cinq cercles de la région, les responsables des partis politiques, de la société civile et des forces de défense et de sécurité, ainsi que les chefs des mouvements armés signataires et non signataires.
Le gouverneur de région, Koïna Ag Ahmadou, s’est réjoui de la visite du ministre qui, selon lui, vient conforter les efforts déjà entrepris par les autorités locales. Il a rappelé que l’organisation et le déroulement des élections législatives est une émanation du peuple exprimée lors du Dialogue national inclusif.

Prenant la parole, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a déclaré être venu recueillir les préoccupations de la population en matière de sécurité. «Nous voulons que tout le monde se sente concerné. Nous sommes  conscients que la situation à Tombouctou est difficile aujourd’hui, mais il va falloir du temps et de l’engagement de tous pour venir à bout de ces problèmes qui assaillent le pays. Malgré toutes ces difficultés, nous devons atteindre notre objectif majeur à court terme, à savoir l’organisation et la réussite des élections», a indiqué le général Salif Traoré, pour qui la sécurité est transversale et la collaboration de la population est indispensable. À ce propos, il a salué les efforts de Barkhane et de la Minusma qui œuvrent au quotidien aux côtés des forces de défense et de sécurité maliennes.
Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a assuré que toutes les dispositions seront prises pour sécuriser l’organisation et le déroulement des élections législatives. Lors des échanges, les candidats ou leurs mandataires ont réaffirmé leur adhésion à la démanche des autorités.
À la suite de cette réunion, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a rencontré au camp militaire les responsables de la Minusma et de Barkhane, les chefs de la sécurité et de la défense et ceux des mouvements signataires pour débattre du plan de sécurisation des élections dans la région.

Moulaye SAYAH
Amap-Tombouctou

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *