Le DG Baba Moulaye sur la sellette : Mutations controversées à l’Autorité routière

Cadre du parti présidentiel, Boubacar Haïdara dit Baba Moulaye a été récemment nommé à la tête de l’Autorité routière et depuis, il s’est lancé dans une chasse à l’homme sur fond de mutations et de favoritisme.

autoroute bamako segou goudron voie route

A l’Autorité routière, les dernières mutations font grand bruit et le tout nouveau directeur général, Baba Moulaye, est fortement décrié par une bonne partie du personnel. Pis, le secrétaire général du syndicat de l’Autorité routière, Bocary Coulibaly, est perçu comme son complice dans la prise de décisions, jugées taillées sur mesure.

Dans la foulée, il est reproché au DG de l’Autorité routière de bombarder dans les juteux postes de péage et de pesage les militants de son parti le Rassemblement pour le Mali (RPM). Pour s’en convaincre, nous avons pu constater que la mutation en question a été savamment préparée par les hommes du directeur.

En bonne intelligence avec le chargé de la communication et des relations publiques et secrétaire général du syndicat, la stratégie de liquidation des agents mutés a été concoctée. Au finish, l’objectif de faire main basse sur les ressources des postes de péages et pesage a porté ses fruits.

Le directeur a pu muter une bonne partie des agents en prenant le soin de placer les militants du RPM aux postes stratégiques. Incapables de broncher, au regard des menaces du syndicat, les travailleurs dénoncent en sourdine la méthode du DG Baba Moulaye, parachuté à la tête de la structure en récompense de son militantisme au sein du parti présidentiel.

 

Diversion

Contacté par nos soins, une source proche du ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement nous a fait savoir que ces réaffectations n’ont d’autre but que « de rendre plus efficace le service et de rehausser le niveau des recettes ». A l’en croire, le constat est que certains agents sont à leur poste depuis près de 5 ans. Avant de soutenir que la direction de l’Autorité routière a établi une baisse de rendement des travailleurs affectés.

Pour sa part, le chargé de communication et des relations publiques, également secrétaire général du syndicat de l’Autorité routière, Bocary Coulibaly, a réitéré les mêmes raisons, car expliquera-t-il, en tant que secrétaire général du syndicat, il a mené auparavant des tournées de sensibilisation auprès des agents sur le terrain. Et de dire que son syndicat approuve la mesure prise par le directeur général.

En tout cas, cette version des faits du syndicaliste est loin de convaincre au sein la structure où les travailleurs se sont déjà faits une religion sur la question, car il est apparu clairement dans cette mutation une volonté du DG Baba Moulaye de gérer comme bon lui semble l’importante manne financière que génèrent les postes de péage et pesage.

Ici, on n’est pas loin de la méthode des anciens putschistes de Kati qui avaient investi le service.

A suivre !!!

Alpha Mahamane Cissé

source : L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.