Le Colonel Youssouf Traoré à propos de l’orientation politique de l’UFDP : « Pour le moment, nous ne sommes ni de l’opposition, ni de la majorité présidentielle »

Dans un entretien qu’il a bien voulu nous accorder, le président de l’Union des forces démocratiques et patriotiques (UFDP), Colonel Youssouf Traoré s’est prononcé sur le niveau d’implantation de sa formation politique ainsi que les questions intéressant la vie de la nation.

Colonel youssouf traore president Union  forces démocratiques progrès (Ufdp-Sama Ton)

D’entrée de jeu, il a rappelé l’historique de son parti. À l’entendre, l’UFDP a été créée il y a 23 ans. C’est une formation politique qui a été de tous les combats dans l’ère démocratique de notre pays. Ce faisant, il est formel:  » je suis le seul chef de parti qui a fait trois fois la prison sous le régime de Alpha Oumar Konaré à cause de mes idées. Les faits que nous avons dénoncés (la mauvaise gouvernance, le détournement des deniers publics, la délinquance financière) sont la source de la crise qui secoue notre pays depuis 2012″.

À ses dires, le temps a donné raison aux cadres de l’UFDP, la seule formation politique à dénoncer les dysfonctionnements cités plus haut. «  Si le problème avait été pris à bras le corps, le Mali allait éviter cette crise « , a-t-il ajouté.

Parlant de l’implantation et de l’orientation politique du parti, il dira que l’UFDP se porte très bien dans la commune urbaine de San où le conseil communal est dirigé par un maire du parti. Lequel est également présent sur toute l’entendue du territoire national. Et, d’ajouter que compte tenu de certaines réalités, le parti après son congrès a adopté certaines orientations politiques dont la mise en œuvre est en cours. «  Pour le moment, nous ne sommes ni de l’opposition et ni de la majorité présidentielle « , a-t-il dit.

Évoquant la question de la décentralisation et le bilan de l’actuel maire de San, il a expliqué que l’objectif premier de ce mode de gouvernance est de permettre aux collectivités décentralisées de se prendre en charge afin d’accélérer le développement à la base. Et, de poursuivre que c’est ce sentiment qui a animé le conseil communal de San présidé par un maire de l’UFDP, Sina Oumar Traoré. C’est ainsi qu’il a expliqué les réalisations faites sous le leadership de l’actuel locataire de l’Hôtel de Ville de la Cité Santoro et Karantela qui est membre de la famille fondatrice de San. De ce fait, il doit avoir à cœur le développement de la ville. Les projets réalisés par le maire Sina Oumar Traoré ont créé un sentiment de jalousie chez certains de ses détracteurs. Il a invité la population sanoise à jeter une nouvelle fois son dévolu sur la liste de l’actuel maire pour les prochaines joutes communales afin de lui permettre de continuer son programme de développement de la commune urbaine de San.

Abordant la crise qui secoue notre pays, il dira que de 2012 à nos jours, le Mali a trop souffert. Le citoyen malien a été humilié par l’occupation des deux tiers du territoire. Il a invité les Maliens à trouver une solution à cette grave crise qui freine la mise en œuvre des projets de développement.

                                                                               Boubacar PAITAO

SOURCE: L’Indépendant  du   11 nov 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.