L’Assemblée nationale célèbre la journée de la démocratie : Mobiliser les jeunes pour dynamiser le débat politique

Dans le cadre de la célébration chaque 15 septembre de la journée internationale de la démocratie, l’Assemblée nationale du Mali a organisé, hier lundi 15 septembre 2014, dans la salle Aoua Kéita, un séminaire parlementaire sur le thème retenu cette année : « Faire participer les jeunes à la démocratie « . L’ouverture de la rencontre a été présidée par le 3ème vice-président de l’Hémicycle, l’honorable Amadou Cissé.

Mohamed Salia conseil national jeune cnj

La rencontre a enregistré la présence de plusieurs députés, des cadres de l’administration parlementaire et des organisations partenaires comme le CMDID, le NDI, le CNJ, le JCI, la fondation Friedrich Ebert.

 

Dans son intervention, l’honorable Amadou Cissé a indiqué que la démocratie est une valeur universelle qui suppose que les peuples choisissent leur propre système politique, économique, social et culturel en exprimant librement leur volonté et qu’ils aient voix au chapitre en ce qui concerne tous les aspects de leur existence.  » Si les démocraties ont des caractéristiques communes, il n’existe pas de modèle unique de démocratie. Lorsque l’organisation des Nations Unies aide les gouvernements à promouvoir et consolider la démocratie, c’est en se conformant à la charte et toujours à la demande expresse des Etats membres concernés « , a-t-il ajouté. Avant de souligner que le thème de cette année, « faire participer les jeunes à la démocratie » met l’accent sur les défis et les opportunités que représente la participation des jeunes au processus démocratique.

 

Amadou Cissé a précisé que les personnes âgées de 15 à 25 ans représentent un cinquième de la population mondiale. Et de nombreuses études pointent la défiance des jeunes envers la vie politique, avec notamment une baisse de la participation aux élections et de l’adhésion aux partis politiques et organisations sociales traditionnelles dans le monde. «Cette constatation s’applique tant aux démocraties établies qu’émergentes. Parallèlement, des mouvements informels, menés par des jeunes et plaidant pour un changement démocratique, sont en croissance dans un certain nombre de pays, dont des Etats fragiles», a-t-il ajouté.

Le représentant du président de l’Assemblée nationale n’a pas manqué de mettre l’accent sur la participation des jeunes aux débats politiques grâce aux nouveaux moyens de communication comme les réseaux sociaux. Par ce canal, a-t-il souligné, la jeunesse marquera de son empreinte la construction de la démocratie. M. Cissé a indiqué que l’Union interparlementaire fait la promotion de la journée internationale de la démocratie grâce à ses parlements nationaux présents dans 162 pays à travers le monde.

 

Bruno D SEGBEDJI

SOURCE: L’Indépendant
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.