Lancement hier de l’ASMA-CFP par Soumeylou Boubèye Maiga : Le parti dans une logique de stratégie commune avec d’autres forces pour gagner les élections à venir

L’ancien ministre des Affaires étrangères, Soumeylou Boubéye Maïga, a procédé hier dimanche 9 juin au lancement de son parti dénommé Alliance pour la solidarité au Mali, convergence des forces patriotiques (ASMA-CFP). C’était au Centre international de conférence de Bamako. L’intervention de Soumeylou Boubéye Maïga laisse croire qu’il n’est pas candidat à la présidentielle mais son parti est dans une logique de stratégie commune avec d’autres forces politiques pour gagner les élections à venir.Soumeylou Boubeye Maiga

 

 C’est devant un parterre d’invités de marque, au nombre desquels, des diplomates, des ministres, des responsables de formation politique de la place et une foule des grands jours que cette nouvelle formation politique a été lancée.  A cette occasion, Souméylou Boubèye Maïga,  que ce parti est le fruit de 10 ans de combat qu’il a mené avec ses camarades à travers l’association ASMA (devenu aujourd’hui parti politique) pour soulager les détresses de nos compatriotes, bâtir une société juste, solidaire qui va de l’avant au bénéfice du plus grand nombre.  Il a rappelé le contexte dans lequel ce lancement intervient.

  A savoir la déchirure du tissu national, une économie délabrée. C’est pourquoi, il a  soutenu que pour eux,  les défis à relever sont immenses et s’articulent  autours de trois piliers. Il s’agit de la restauration de l’intégrité du territoire, la promotion d’un processus politique visant à refondre dans le cadre d’un Etat unitaire, la gouvernance dans les régions du nord. Et en dernier lieu, un engagement sans ambigüité dans la lutte régionale et internationale contre les groupes terroristes et mafieux. S’agissant des échéances électorales à venir, l’ancien ministre des Affaires étrangères a souligné que son parti va élaborer bientôt une stratégie électorale commune avec d’autres forces avec l’objectif de gagner  » ensemble, construire ensemble sans rester prisonniers de nos itinéraires respectifs, de nos intérêts respectifs, dans le respect des identités et différences assumées « . Car selon SBM, la priorité c’est la renaissance nationale,  la réconciliation et l’unité autour de la fierté nationale. Avant son intervention, la  représentante des femmes du parti, Mme Hawa Bagayogo, des élus,  des jeunes du parti Ousmane Daou, sont tous montés sur la tribune pour réaffirmer leur plein engagement  à soutenir les idéaux de l’ASMA-CFP.

 Aussi, les représentants de certains partis amis, comme l’UDD, IBK Mali 2012, l’ADM de Madani Tall et Colonel Youssouf Traoré du FDR ont délivré des messages de sympathie.

 Tous dans leur l’intervention ont salué le parcours de l’homme, qu’ils ont qualifié d’un «  combattant de la démocratie  » et surtout d’un homme de conviction.  Un des temps forts de ce lancement a été la présentation des membres du bureau politique national de l’ASMA. Au nombre d’une vingtaine on y trouve des leaders associatifs, notamment le président de l’Association  » Jinna  » dogon, qui occupe le poste de secrétaire à la communication et des affaires publiques et Boukary Sidibé dit Kolon, jeune opérateur économique et président du Stade malien de Bamako, un des clubs de football les plus populaires du Mali.

Kassoum THERA, Cleophas Tyenou

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *