La Police de la MINUSMA accentue son appui aux forces de sécurité du Mali

Dans le cadre de la stabilisation du Mali et conformément à son mandat, la MINUSMA a parmi ses missions essentielles, celle de protéger les civils en danger imminent, mais aussi et surtout, d’aider le gouvernement dont c’est la fonction régalienne, à être en mesure de le faire. Cette aide est directement orientée sur le secteur de la sécurité et ce, de façon pratique, notamment à travers le travail de sa composante Police qu’est la Police des Nations Unies (UNPOL). Elle renforce les capacités techniques et matérielles des forces de sécurité du Mali. L’UNPOL dispense ainsi des formations dans différents domaines et apporte un soutien matériel, dans la réhabilitation d’infrastructures ou la mise à disposition de matériel.

minusma oun nation unis soldat police nation unis unpol formation appui securite malien

Colonel Moussa

Voici quelques exemples de ce travail effectué entre la fin du mois de novembre et le milieu du mois de décembre.

Un appui technique salutaire

Du 30 novembre au 11 décembre s’est tenue, dans l’enceinte de l’Ecole Nationale de Police (ENP), une formation sur la circulation routière et le constat d’accidents.

A la fois théorique et pratique, basée sur une approche participative, la formation fut dispensée par des formateurs d’UNPOL/MINUSMA, avec le concours d’inspecteurs et lieutenants maliens et ce, au profit de 10 gendarmes et 20 policiers.

Deux semaines durant, les stagiaires ont ainsi pu revoir les généralités en matière de police de la circulation : la régulation routière, la signalisation routière, les infractions particulières en police de la circulation, les missions de la gendarmerie et de la police en police de la circulation, le constat d’accident, le croquis,  et la rédaction du procès-verbal (Gendarmerie et Police).

A l’issue de la formation, une fiche d’évaluation a permis de recueillir les impressions des stagiaires : tous furent unanimement satisfaits du contenu de la formation et de la compétence des formateurs. Ils ont émis le souhait de voir se poursuivre des formations sur la police de la circulation routière et le constat d’accident, car depuis leur sortie de l’école de police, ils n’avaient pas bénéficié de mise à jour de ce type.

L’appui se poursuit au plan matériel

Le Chef de la composante Police de la MINUSMA, a procédé lundi 14 décembre 2015, à l’Office central des stupéfiants à Bamako, à la remise d’un important lot de matériels en faveur de cette unité de lutte contre le trafic de drogue.

C’est la plus grande dotation de matériels dont a bénéficié l’Office Central des Stupéfiants (OCS) depuis sa création. Les deux partenaires, à savoir la MINUSMA et l’OCS, ont, à l’occasion, salué la franche collaboration qui a toujours marqué leur relation depuis l’installation au Mali de la mission onusienne.

En remettant cet important matériel, le Commissaire Awalé Abdounasir, Chef de la composante Police de la MINUSMA, matérialise un projet lancé en 2014 pour aider l’Office à optimiser ses performances dans la lutte contre les stupéfiants. « Ce département est particulier et très sensible. Suivant vos besoins, nous avons des experts qu’on pourra mettre à votre disposition pour la bonne marche du travail », a-t-il rassuré.

Le Directeur de l’OCS, le Colonel Moussa Zabour Maiga, a exprimé la gratitude de son entité à  la MINUSMA pour son appui. Pour lui, « l’OCS a désormais de grands moyens pour affronter les plus grands défis qui se présentent à elle.»

D’un montant global de plus de 35 millions FCFA, le don est composé de 24 ordinateurs, 22 Onduleurs, 22 imprimantes, d’un carton de 335 pièces de tests pour différents types de drogues.

Lundi 14, toujours dans le cadre du programme d’assistance de la MINUSMA aux forces de sécurité, le représentant du Chef de la Police de la MINUSMA a procédé au lancement des travaux de réfection partielle des locaux respectivement des Directions générales de la Gendarmerie et de la Police du Mali, en présence de leurs Directeurs Généraux respectifs, le Colonel-major Satigui Moro Sidibe et le Contrôleur général Moussa Ag Infahi.

Les travaux concerneront d’un côté les bâtiments du centre opérationnel et du service des fichiers et transmission pour la gendarmerie et de l’autre, la clôture de la Direction nationale de la police.

Technique ou matériel, l’accompagnement de la Mission des Nations Unies aux forces de sécurité maliennes, est combiné à de nombreux autres efforts, dont la réforme du secteur de sécurité. Des efforts entrepris, afin de contribuer à doter le Mali, d’une Police, d’une Gendarmerie, d’une Garde Nationale et d’une Protection Civile, capables de relever le défi de la mise en œuvre de l’accord pour le retour définitif de la paix et de la stabilité dans le pays.

Source: Minusma

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.