La mairie du district de Bamako : Qui sera le prochain maire ?

C’est enfin connu, les partis politiques dans leur grande majorité ont déposé, au plus tard, le 10 septembre dernier, la liste de leurs candidatures pour les différentes élections communales et régionales sur l’ensemble du territoire.

Mairie District Bamako budget mali

Dans cette bataille, la mairie  district de Bamako reste le plus convoitée. Quels sont les candidats en lice et quelles sont leurs chances ?

Ils sont nombreux les partis politiques à avoir déposé une liste de candidature pour la mairie du district de Bamako. Les plus connus sont les grands partis   qui dominent le landernau politique malien depuis plusieurs décennies.

La plupart des candidats sont déjà connus des populations de la capitale pour avoir déjà exercé la fonction de maire dans les différentes communes de Bamako.

ISSA GUINDO : Le porte-drapeau du parti au pouvoir 

Le Rassemblement pour le Mali(RPM), le parti au pouvoir a sortit un homme du sérail. Ancien deuxième conseiller en charge des affaires domaniales à la  maire de la commune IV du district,  ancien maire de la même commune et non moins président de la commission de distribution des derniers logements sociaux, Issa Guindo est une personnalité connue de la scène politique. A l’unanimité, les tisserands ont porté leur choix sur sa personne à cause non seulement du rôle qu’il joue au sein du parti (la section RPM de la CIV étant la plus dynamique) mais surtout à cause de son expérience dans la gestion des affaires de proximité.

Son plus grand bastion électorat est la commune IV. Le fait d’être aussi le porte étendard du parti au pouvoir peut aussi avoir un effet important surtout que la capitale malienne est connue comme étant un fief du RPM.

Puisqu’on ne gère pas impunément,  certains problèmes liés à la gestion du foncier en commune IV pourraient être retenus contre lui.

MOUSSA MARA : De la Primature à la Mairie du district ?

Sous les couleurs de Yèlèma, le parti qu’il a crée et dont il est le président, Moussa Mara se lance dans la course à l’hôtel de ville des trois caïmans.

Ancien maire de la commune IV, ancien ministre de l’Habitat et de la Politique de la Ville et ancien premier ministre, Moussa Mara est le plus gradé de tous les candidats en lice pour la mairie du district. Il a une certaine expérience en matière d’élections de proximité et ne tarit jamais de programmes emballant. Sa candidature est à prendre au sérieux puisqu’il ne recule devant rien pour atteindre ses objectifs.

Sa plus grande faiblesse reste le poids très faible du son parti qui peine à grandir. Aussi, de plus en plus, certains milieux se méfient beaucoup de ses connexions avec les milieux  religieux qu’il tente de manipuler à ses fins. Il n’est un secret pour personne que  Mara est l’homme politique qui fait le tour des mosquées de Bamako. A tour de rôle, il prie chaque vendredi dans des mosquées différentes. Dans un pays endeuillé et meurtri par des islamistes, la couverture religieuse passe difficilement.

Aussi, le passage de Mara à la primature n’a pas laissé  que de bons souvenirs.

DEMBA FANE : Un opposant à l’assaut de l’hôtel de ville de Bamako

Si les autres candidats sont tous pour la plupart membres de la mouvance présidentielle, Demba Fané est le candidat du parti du chef de file de l’opposition. Un détail qui vaut son pesant d’or dans une bataille où la mairie du district reste le plus grand trophée de guerre. Le contrôle de la capitale est l’enjeu majeur de ce scrutin.

Demba Fané a-t-il vraiment l’envergure nécessaire pour croiser le fer avec Issa Guindo, Moussa Mara ou encore Adama Sangaré ? Ancien maire de la commune V du district de Bamako reste le seul haut fait du candidat de l’URD. Aura-t-il le soutien des autres partis politiques de l’opposition ? Il a en main le destin de l’URD, c’est l’occasion à jamais pour Soumaïla Cissé d’imposer son parti dans la capitale malienne pour les batailles futures.

ADAMA SANGARE : Pourra-t-il se succéder à lui-même ?

Adama Sangaré est l’actuel maire du district de Bamako. C’est lui que l’Adema que a présenté pour briguer un second mandat. Depuis 20 ans Adama Sangaré est  la mairie, il fut plusieurs fois conseiller municipal en commune III du district de Bamako avant de prendre la tête de la mairie du district. Actuellement, il est sous le coup d’une suspension de 03 moins infligée par le ministre de l’Administration  territoriale pour malversation foncière sur la zone aéroportuaire. Avant cette suspension, le maire du district avait plusieurs fois été suspendu, il a même connu la prison pour quelques mois dans une autre affaire foncière.

L’image d’Adama Sangaré auprès des populations de Bamako est fortement écorchée. Plusieurs dossiers de justices l’entendraient encore. Pour de nombreux observateurs, sa candidature serait un moyen d’échapper à la justice.

Malgré tout, le candidat de l’Adema est à prendre au sérieux. L’Adema reste encore solide à la base et Adama peut encore frapper très mal.

Rassemblés par IC

Source: Nouvelle Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.