Kaou Djim se retire de la salle lors de la rencontre CEDEAO-M5-RFP pour une sortie de crise au Mali « Je veux savoir qui est coupable… »

«  Je ne rentrerai jamais dans la salle sans l’arrestation de ceux qui ont donné et exécuté l’ordre de tirer sur les manifestants. Ce serait une insulte à la mémoire de nos héros. Je suis au courant qu’à Koulouba lors de la réunion en présence du Premier ministre et Dahirou Dembelé, on a donné l’ordre d’utiliser les balles réelles pour tuer les manifestants ». Dixit Issa Kaou Djim après son retrait de la salle des négociations sous l’égide de la CEDEAO.

” La CEDEAO serait-elle là pour s’amuser ou pour résoudre nos problèmes? En tout cas le comportement de Issa Kaou Djim désole et met le discrédit sur le mouvement du 5 juin aux yeux de la communauté internationale.  Aujourd’hui après avoir entendu sa réaction sur les réseaux sociaux, on se demande si l’homme se veut être  bâtisseur dans un Mali en paix ou éternel opposant préférant dire non, même si c’est pour franchir les Portails du paradis. Une chose est sûre, le chaos profite à certains, prêts à profiter de la mort d’autrui pour arriver à leur fin. Et pourtant nous n’avons pensé un seul instant que les choses pouvaient en arriver jusque-là, les familles endeuillées, les biens publics pillés et l’insécurité régnante dans la capitale et à l’intérieur du Mali. Agit-il de son propre chef sans l’aval de celui qu’il appelle si affectueusement “Le Sage”?  « Je veux savoir qui est coupable, qui a donné l’ordre, qui sont ces militaires ou policiers qui ont tiré sur les manifestants, sinon moi personnellement je ne rentre pas dans la salle, ce serait une insulte à la mémoire de ceux qui sont morts ». A-t-il déclaré  après sa sortie de la salle. Poursuivant que l’ordre d’utiliser les balles réelles a été une instruction donné par le Premier ministre en complicité avec le ministre de la Défense Dahirou Dembelé lors de la réunion ténue le 10 juillet.

En effet, cet oiseau babillard de la CMAS ne fait rien pour renfermer la plaie qui continue de s’ouvrir et ce genre de comportement, confirmera sans nul doute la mauvaise volonté de certains membres du M5 à résoudre définitivement cette crise qui étouffe. Selon certaines indiscrétions, Issa Kaou Djim a quitté la salle des négociations car on lui a rappelé qu’il n’avait aucune légitimité politique à s’impliquer dans un tel débat.  Selon elles, la CEDEAO aurait préféré plutôt échanger avec les autres acteurs du mouvement du 5 Juin (M5-RFP). Au début de cette réunion on aurait reproché à ce dernier son implication dans l’atteinte à la sûreté de l’Etat qui a occasionné la mort de plusieurs personnes dont les enfants.  Alors pour une définitive sortie de crise sociopolitique, parlons-en, dialoguons, pour le bien de tous! A bon entendeur salut!

Bechir le Chérif     

Source: L’Enquêteur

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.