KAOU DJIM RÉAGIT À LA DÉCLARATION DES PRÉSIDENTS DES BUREAUX DE LA CMAS: TOUT CE QUE L’IMAM DICKO NE DIT PAS, EST UN NON ÉVÉNEMENT

Le coordinateur général de la CMAS, 4ème vice-président du CNT M. Issa Kaou était l’invité du JT d’Africable Télévision. Au cours de l’entretien, il a mis les points sur les “i” en rappelant qu’il demeurera le seul maître à bord de ce mouvement qui défend les idéaux de l’imam Mahmoud Dicko. Selon lui, tout ce que l’imam Dicko ne dira pas, est un non-événement.

 

Hier dans la soirée, à la suite de la déclaration des présidents des bureaux de la CMAS, M. Issa Kaou Djim invité sur le plateau de la chaîne panafricaine, a profité de l’occasion pour répondre à ses détracteurs qui composent le bureau national de ladite coordination. En réponse aux questions de la journaliste d’Africable, il dira que son mouvement a joué un rôle de premier plan pour le changement. À ses dires, il n’est normal que tout le monde donne son avis.

” Je suis le 4ème vice-président d’une institution . Ce qui va jouer un rôle important dans la transformation de la société . Je suis aussi non moins président d’une association qui s’appelle “Faso ka welé ” et surtout des milliers de Maliens qui croient à mon leadership. Pour moi c’est une crise de croissance “estime l’ex bouillant du M5

S’agissant de la déclaration de sa destitution par les présidents des bureaux de la CMAS pour manque de courtoisie, le coordinateur de la CMAS dira que ledit mouvement a été créé pour perpétuer la vision de l’imam Dicko sur le plan politique.《 Pour nous c’est cette vision qu’il faut promouvoir car la CMAS est une entité politique dans une République récépissé et qui définit clairement les attributs du coordinateur général.Pour être sérieux, il y a un bureau exécutif qui peut engager des démarches pour la destitution de ce dernier. Pour ce qui est important c’est de travailler dans le sens de la vision de l’imam Dicko. Alors pour ne pas nous distraire, c’est un non-événement》 à laisser entendre le vice-président du CNT…

Ben Cherif  

Source : Le Soir De Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.