Jean-Pierre Lacroix en visite au Mali : «Les Nations Unies sont aux côtés du gouvernement afin de l’aider à mettre en œuvre les priorités de la transition»

Le Premier ministre Moctar Ouane a reçu hier Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint aux opérations de paix des Nations unies, en visite dans notre pays. L’hôte du jour était venu exprimer au chef du gouvernement, le soutien des Nations unies dans la mise en œuvre des priorités de la Transition. «J’ai d’abord voulu exprimer au Premier ministre, la solidarité des Nations unies avec le Mali qui a vécu une année difficile avec la Covid-19, les défis de securité, des changements politiques importants», a indiqué Jean-Pierre Lacroix à sa sortie d’audience.

Pour le haut responsable onusien, cette année s’ouvre avec, à la fois, la persistance des défis et en même temps, avec de l’espoir. «L’espoir d’abord qu’avec la perspective du vaccin, on puisse graduellement surmonter la pandémie. Et l’espoir aussi qu’avec les efforts engagés, il puisse y avoir des avancées significatives dans les différents domaines pour surmonter les principaux défis», a-t-il souhaité, ajoutant qu’il a réaffirmé au Premier ministre que les Nations unies et la Minusma sont aux côtés du gouvernement malien afin de l’aider à mettre en œuvre les priorités de la Transition pour mener à bien les grandes réformes institutionnelles, la préparation des élections, la mise en œuvre de progrès additionnels par l’application de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger.

Le secrétaire général adjoint aux opérations de paix des Nations unies n’a pas occulté les efforts intensifiés par la Mission pour ce qui concerne la situation dans le Centre. «J’ai également indiqué que le partenariat de la Minusma avec les autres partenaires internationaux du Mali est très fort et très uni à la fois dans le domaine sécuritaire avec la Force du G5 Sahel, les Forces armées maliennes, Barkhane, Takuba. Mais aussi les partenaires qui interviennent au niveau politique à savoir la Cedeao, l’Union européenne, l’Union africaine et dans le domaine humanitaire et du développement», a-t-il insisté. Selon Jean-Pierre Lacroix, il y a beaucoup d’unité et de détermination de la part des partenaires internationaux, certainement des Nations unies pour appuyer cette dynamique et ce programme important. Il s’agit, selon lui, de la mise en œuvre des priorités qui ont été expliquées par le Premier ministre.

Le secrétaire général adjoint aux opérations de paix des Nations unies a dit avoir également exprimé devant le Premier ministre, sa solidarité et son amitié avec ses collègues des Nations unies et de la Minusma en particulier qui ont payé un prix très lourd encore récemment. Il a associé à cet hommage, tous ceux qui payent un prix très lourd des attaques terroristes en premier lieu, la population civile, les soldats et policiers maliens. «Ce prix que nous partageons renforce notre solidarité et notre détermination à aller de l’avant», a indiqué Jean-Pierre Lacroix.

À Bamako et dans plusieurs localités du pays, le secrétaire général adjoint aux opérations de paix des Nations unies rencontrera les autorités et la société civile ainsi que les acteurs et les partenaires internationaux du processus de paix et de stabilisation. Ceci, afin de faire le point sur les récents développements politiques et sécuritaires, de discuter des progrès accomplis dans la mise en œuvre du mandat, et : «de la manière dont nous, Nations unies et particulièrement la Minusma, pouvons accompagner à la fois la Transition et aider les efforts en cours pour traiter les problèmes de sécurité et les autres problèmes qui affectent ce pays», a-t-il déclaré.
Cette visite se tient quelques jours après les attaques qui ont coûté la vie à cinq Casques bleus, les 13 et 15 janvier derniers, dans la Région de Tombouctou et à Tessalit.

Dieudonné DIAMA

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.