Investiture du colonel Assimi Goita : « Je suis optimiste », dixit Imam Oumarou Diarra

Membre influent du mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), l’imam Oumarou Diarra a partagé, le lundi 7 juin 2021 au CICB, son avis sur le reste des 18 mois impartis pour la période transitoire au Mali. Pour ce qui est la présidence du nouvel homme du pays, en l’occurrence Assimi Goita investi président de la transition, l’homme politique se dit loin du pessimisme.

A peine investi, le N°1 de l’ex-comité national pour le salut du peuple(CNSP) convainc, de plus en plus, moult gens. Tant dans le camp militaire que celui des désormais ex-opposants (membres du M5-RFP), le jeune président semble avoir réussi à obtenir la confiance de pas mal de ses compatriotes. Parmi les politiques qui n’ont aucunement dissimulé leur opposition à Assimi Goita et ses compagnons au pouvoir, figurait imam Oumarou Diarra du M5-RFP. En l’occurrence, si le politique ne se lassait jamais, depuis l’arrivée de la junte au pouvoir jusque dans ces deux jours, de taper sur les putschistes qui ne s’étaient pas éloignés du système de gouvernance du défunt régime d’IBK, tel n’était pas le cas, cette fois-ci. En plus d’avoir placé sa confiance en Assimi Goita, président de la transition, imam Oumarou se dit d’ailleurs optimiste, pour la suite du reste des mois dévolus à la transition au Mali.

Ainsi, vu la situation catastrophique dans laquelle se trouve le Mali, le leader religieux a plaidé pour l’union et le vivre ensemble dans le pays. « Vu la situation désastreuse dans laquelle nous sommes en train de vivre aujourd’hui dans notre pays, le plus important de nos jours est d’appeler le peuple à l’union sacrée, pas de différence en terme raciale, ethnique ou autre entre nous. Nous sommes tous des Maliens », a-t-il prêché. Si ça ne tenait qu’à lui, les Maliens doivent, à partir de cet instant, se donner la main pour bâtir le pays, plus rien d’autre que ça de nos jours. « Donnons-nous la main pour sauver le Mali, je crois que cela est le plus important aujourd’hui », estime-t-il. A l’en croire, c’est ce même message « solennel » qui a été lancé par le président de la transition Assimi Goita au moment de son investiture au centre international de conférences de Bamako (CICB), le lundi 7 juin. En clair, l’homme politique ne cache plus son optimisme, quant au reste du mandat. « Je suis optimiste. Parce que qui connait l’histoire du monde sait que toutes les grandes nations sont passées par-là. Et avec une volonté politique, le respect de l’engagement des autorités, voire la bonne compréhension du peuple, le Mali va se redresser par la grâce de Dieu », est-il convaincu.

Mamadou Diarra

Source: Journal le Pays- Mali
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.