IBK dans la capitale de l’or blanc : Plusieurs réalisations

Koutiala, la capitale de l’or blanc a réservé un accueil chaleureux au Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta accompagné d’une  importante délégation, la semaine dernière. Cette  visite officielle du chef de l’Etat  bien qu’elle fût endeuillée par la mort d’au moins une vingtaine de personnes, restera tout de même mémorable du fait des chantiers ambitieux entrepris et  annoncés. Pour ne citer que la construction d’un nouvel hôpital d’une valeur de 12 milliards de nos francs et l’érection de la localité en région.

 Procès Gao Lama Borey- Seydou TRAORE, ex gouverneur de GAO

L’on se rappelle qu’au mois de juillet 2016, la capitale des Askia qui, s’est illustrée comme un véritable foyer de la résistance a vécu des heures des plus sombres, depuis le début de la crise politico-sécuritaire  en 2012 dans notre pays.  A l’origine, il était question des autorités intérimaires dont la mise en place dans les régions du nord avait suscité à l’époque une vague de contestations dans plusieurs milieux. Et pour cause ?

En effet, les groupes de résistance civile et les populations, tous ensemble ont  dénoncé cette mascarade d’autorités intérimaires, avec le dessein bien connu de favoriser un retour au pouvoir d’anciens rebelles. Allah Akbar !

Ainsi, la jeunesse de Gao  a clairement marqué son opposition  lors d’une marche pacifique (le 12 juillet 2016) auxdites  autorités. Faudrait –il rappeler que lesdites autorités ne  figurent dans aucune page de l’accord  de la honte.

Cette escroquerie du siècle vise à installer à la tête de nos administrations les représentants des bandits armés qui  ont martyrisé nos populations. Pas question pour eux que les  gens qui ont tué, volé et violé reviennent diriger leurs villes.

Le jour de la marche pacifique,  à la surprise générale, suite à des menaces à peine voilées et son interdiction par le  gouverneur d’alors, la veille ; des éléments des  forces de sécurité ont tiré  à balles réelles   sur les manifestants dont le seul crime commis reste, leur volonté manifeste de se battre pour l’honneur du peuple malien. Le bilan était  malheureusement lourd : 3 morts et 41 blessés.

C’est dans ce contexte fort tendu que, l’Association Gao Lama Borey  présidé par AbdelKader MAIGA a décidé de porter plainte contre celui qu’elle considère comme le bourreau des victimes. Après  plusieurs mois de lenteurs judiciaires, le procès aura lieu finalement ce lundi 19 février 2018 à partir de 9 heures à la Cour suprême de Bamako.

Pour ce procès contre l’ex  gouverneur de région, Gao Lama Borey a constitué pour conseil Me Malick Ibrahim et s’est engagée à faire une mobilisation populaire de tous ceux qui sont épris de paix et de justice.

Idissa I. MAIGA

 

Source: L’Agora

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.