IBK A mis en garde les ministres, hier à Koulouba : Pas d’écart de langage vis-à-vis du Premier ministre !

“Une fois que l’écart se présente, je procéderai à un remaniement ministériel immédiat.” Les courtois et les moins courtois sont donc avertis. Lire en page…

 ibrahim boubacar keita president malien ibk gouvernement modibo keita premier ministre conseil ministres cabinet

Hier mercredi 14 janvier 2015, le président de la République du Mali a reçu l’équipe complète du Gouvernement Modibo Kéita à Koulouba. L’objectif de cette rencontre était de débattre sdes défis majeurs auxquels notre pays est confronté et qui constituent de fortes préoccupations pour le Président IBK au cours de son mandat. Des défis que le nouveau Gouvenement doit relever, afin de satisfaire aux différentes exigences de la nation.

Le défi sécuritaire constitue aujourd’hui le summum de ces exigences, surtout pour le nord du pays, et a tendance à entraver le processus de négociation en cours entre le Gouvernement et les groupes rebelles. L’insécurité a connu ces derniers temps un débordement sur le reste du territoire du Mali.

Justement, en évoquant l’attaque de la garnison militaire de Nampala, le 05 janvier courant, par des groupes armés se réclamant d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), le président de la République l’a qualifiée de féroce et a instruit une vigilance totale en tout instant. Ibrahim Boubacar Kéita a par ailleurs indiqué que la crise multidimensionnelle que notre pays vit aujourd’hui est la rançon de l’indiscipline, qui ne peut être tolérée par une conscience humaine.

Le Chef de l’État a souligné la nécessité pour chaque malien d’apporter sa pierre à la construction de l’édiffice national, afin d’améliorer notre quotidien national. Le souci de veiller à ce quotidien devrait être une action centrale du Gouverement, afin que chaque malien se sente à l’aise à son propre niveau.

Le président IBK a affirmé qu’il ne tolérerait aucun écart de langage vis-à-vis du chef du Gouvernement. “Une fois que l’écart se présente, je procéderai à un remaniement ministériel immédiat. Nous somme là pour gérer ce pays avec rigueur, sérieux et responsabilité. Car les Maliens ne m’ont pas élu pour faire la fédération, mais ils m’ont élu sachant qui je suis, pour que les espoirs de futur meilleur s’accomplissent de la façon la plus heureuse, la plus responsable et la plus digne du Mali, de son histoire”, a déclaré le président IBK. Les Ministres sont donc avertis.

Cette nouvelle équipe gouvernementale doit s’atteler le plus rapidement possible à prendre à bras-le-corps les préoccupations majeures des populations, ce pour un développement durable et efficace du pays.

Aboubacar BERTHÉ

 

 

Source: Soir de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.