Honarable Issaka Sidibé présidence de l’assemblée nationale : Une année bien remplie

Le 22 Janvier 2014, une écrasante majorité porte l’honorable Issaka Sidibé à la présidence de l’Assemblée nationale. Voilà un an qu’il pilote avec diligence cette auguste institution et pose des actes concrets dans plusieurs domaines, qui attestent suffisamment sa grande ambition pour le renouveau de la République du Mali.

 president assemblee nationale issiaka sidibe

Le travail parlementaire connaît une amélioration fulgurante là où la diplomatie parlementaire bat désormais de l’ail ici et ailleurs.

Bref ! Les conditions de vie et de travail au sein de l’Assemblée nationale connaissent la même amélioration significative. Il mérité ainsi respect et considération pour avoir conduit avec brio ses missions constitutionnelles de vote des lois et de contrôle de l’action gouvernementale.

En une année, le président Sidibé peut se targuer d’avoir présidé avec succès trois sessions extraordinaires et deux sessions ordinaires.

La première session dite extraordinaire porte sur les instances dirigeantes de l’Assemblée nationale. Elle aboutit d’ailleurs sur l’adoption de dix projets de loi, dont celui de l’historique commission Vérité, Justice et Réconciliation. Quant à la première session ordinaire, elle s’est conclue par 35 projets de loi, tandis que la seconde engendre plus d’une dizaine de projets de loi et que les deuxième et troisième sessions extraordinaires produisent un total de 103 projets législatifs. A l’actif d’Issaka Sidibé on peut également compter la création de plusieurs commissions pour mieux contrôler l’action gouvernementale ainsi qu’un contact permanent sur le terrain afin de s’enquérir de l’évolution des chantiers : l’état des routes, des centres de santés, des écoles et le déroulement de la campagne agricole, etc.

Les compatriotes qui vivent à l’étranger ne sont pas en reste. Le président de l’AN revient d’ailleurs successivement du Sénégal, du Togo, de la Guinée, la Côte d’Ivoire, etc. où il promit d’apporter aide et assistance à ses compatriotes pour assurer leur bien-être au plan social comme professionnel. Qui dit mieux ?

Sur un autre registre, la démocratie et la justice incarnées par le président de l’Assemblée nationale redore le blason du Mali à travers le monde, notamment à l’Union européenne ou en Tunisie par exemple.

LA première année d’Issaka Sidibé est marquée par ailleurs par l’installation de la Haute cour de justice. Tout comme il mit à l’aise les députés lors de l’adoption de la déclaration de politique générale du gouvernement de Moussa Mara et l’adoption de moult résolutions sur la situation à Kidal.

Cerise sur le gâteau, les discussions à la faveur des questions d’actualités fait partie désormais du quotidien des Maliens, par delà les habituelles questions orales.

S’y ajoute par ailleurs un labeur tout aussi remarquable accompli dans le cadre des pourparlers d’Alger en vue d’un accord de paix définitif dans un Mali indivisible.

Qui disait que le président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé, butterait en matière de diplomatie ? En tout cas, sur le plan multilatéral, bilatéral et national, il convainc aujourd’hui les pessimistes et sa sortie au 40e sommet de l’Assemblée parlementaire  de la Francophonie tenue à Ottawa aura prouvé qu’il cache des qualités jusque-là méconnues de bon diplomate.

Travailleurs hors pair, il finit par forcer l’admiration de ses collègues ainsi que des  simples employés de l’hémicycle qui voient chaque jour leurs conditions de vie et de travail dépasser leurs attentes et prévisions.

Pour le reste, la solidarité n’est pas un vain mot chez Issaka Sidibé. Qu’il s’agit de blessés de guerre ou d’indigents, il volent à leur secours et amène les députés à ponctionner sur leurs revenus pour les soulager. Avec lui, même les morts ne sont pas oubliés, grâce à un exemple élan de solidarité.

A suivre…

 

Mamadou Diakité

 

SOURCE / Témoin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.