Groupe Parlementaire à l’an : 26 députés en soutien à IBK

Ils sont onze partis politiques avec 26 députés qui ont signé, le vendredi dernier, au CICB, la déclaration de création d’un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale du Mali qui réunira l’ensemble des députés de tous les partis signataires, dénommé «Alliance pour le Mali», pour soutenir les actions du Président de la république et de son gouvernement.

Assemblée nationale Mali parlement Bamako

Les partis signataires ont doté ladite Alliance d’un règlement intérieur prédisant les modalités pratiques et son fonctionnement, ses rapports avec les autres groupes et la discipline interne de ses membres.

Il s’agit des partis: Alliance démocratique pour la paix (ADP-Maliba: avec 4 députés); Alliance pour la république (APR avec 1 député); Alliance pour la solidarité (ASMA-CFP: 3 députés); Congrès national d’initiative démocratique (CNID-FYT: 2 députés); Convergence pour le développement au Mali (CODEM: 5 députés); Convention sociale-démocrate (CDS: 2 députés); Mouvement pour l’indépendance, la renaissance et l’intégration africaine (MIRIA: 2 députés); Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR: 3 députés); Union pour la démocratie et le développement (UDD: 1 député); Union malienne du Rassemblement démocratique africain (UM-RDA Faso Jigi: 2 députés); et YELEMA: 1 député).

Excepté la CODEM, dont le président Housseini Amion GUINDO était représenté par Sékou DIAKITE, tous les partis signataires étaient représentés par leur président, notamment: Aliou Badara DIALLO (ADP-Maliba) ; Oumar Ibrahim TOURE (APR); Soumeylou Boubèye MAIGA (ASMA-CFP); Me Mountaga TALL (CNID-FYT); Mamadou Bakary SANGARE (CDS); Mamadou Kassa TRAORE (MIRIA); Choguel Kokalla MAIGA (MPR); Tieman Hubert COULIBALY (UDD); Moussa Bocar DIARRA (UM-RDA); Moussa MARA (YELEMA).

Il ressort de la déclaration que la création de la présente alliance parlementaire résulte d’un certain nombre de facteurs, entre autres, la nécessité pour les partis partis ayant soutenu le candidat Président de la république, Ibrahim Boubacar KEITA (IBK) de se retrouver et d’unir leurs efforts.

Dans la même foulée, la signature, entre l’ensemble des partis membres de la majorité présidentielle, d’un contrat de législature est un impératif auquel ils souscrivent tous.

Par ailleurs, les partis signataires soutiennent convaincus que la réconciliation et le rassemblement des Maliens, le rétablissement et la relance de l’économie, la solidarité à) l’égard des plus faibles de la société, le retour effectif de notre pays sur l’échiquier international ne peuvent être réalisés que dans l’unité nationale.

Aussi, affirment-ils avoir avec le Président de la République IBK en commun un point de vue convergent sur les problèmes que connaît notre pays et sont attachés au respect des principes démocratiques et républicains, à la sauvegarde de la paix, de la cohésion nationale, aux valeurs de liberté, de justice et de solidarité.

En même temps, ils sont conscients des conséquences de l’émiettement des forces politiques et convaincus que seul un regroupement est, à même de donner à chacun et à tous les moyens d’un soutien constructif et productif au Président de la République et à son gouvernement.

C’est au regard de ces considérations que les partis politiques signataires s’engagent à soutenir l’action du Président de la République IBK, pendant la durée de son mandat;

à soutenir la mise en œuvre du Programme d’action gouvernemental.

Il y ressort de la déclaration de création que les partis politiques signataires inscrivent leur démarche dans le rassemblement et le renouveau démocratique et affirment leur attachement à l’instauration d’une nouvelle gouvernance fondée sur le respect de la volonté des citoyens et des principes républicains et démocratiques.

Avec 26 députés à la clé, l’Alliance pour le Mali devient ainsi le deuxième groupe parlementaire après le RPM et devant l’URD (18 députés) et l’ADEMA (16 députés).

Notons qu’il a été instauré une présidence tournante par ordre alphabétique des partis politiques, membres de l’Alliance pour le Mali.

L’honneur est revenu au président du parti APR, Ibrahim Oumar TOURE de guider les premiers pas de la nouvelle organisation. Ce dernier a réitéré l’accompagnement des députés de l’Alliance pour l’atteinte de ses objectifs.

Il convient de signaler qu’au départ, il était annoncé 13 partis signataires. On n’ignore les noms des deux partis ayant désisté; encore moins les raisons.

Source: Info-Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.