Gestion des affaires : le général Moussa Sinko Coulibaly demande au président IBK de démissionner ou de ne pas se présenter à l’élection présidentielle prochaine

Habillé en boubou blanc et bonnet blanc, le général démissionnaire Moussa Sinko Coulibaly a lancé officiellement sa plateforme pour le changement intitulé « faisons le Mali autrement ». Ce mouvement a pour but de changer l’image du Mali en apportant des actions concrètes pour notre pays. La cérémonie de lancement a eu lieu le samedi 20 janvier 2018 au terrain de Magnambougou en Commune VI du district de Bamako en présence de nombreuses personnes.

Prenant la parole, le général Coulibaly a qualifié le régime du président IBK d’incapable car, tout d’abord, ils l’ont interdit de faire son lancement au stade du 26 mars.

Pour lui, la victoire finale est sûre, le président IBK et son équipe ne seront plus là au mois de septembre prochain. Il compte pour cela sur le peuple malien. Parlant de la situation sécuritaire, Moussa Sinko Coulibaly dira qu’en 2017 des centaines de Maliens ont été tués pour manque de sécurité dans le pays, beaucoup de localités demeurent sans l’école. « Il est grand que les Maliens se réveillent pour leurs droits. Avec le régime d’IBK, on a tout vu sauf du sérieux. La surfacturation de l’avion présidentiel, l’armement car, tous les marchés de l’armée, sans exception, ont été surfacturés, des engrais frelatés donnés aux paysans et surtout le déguerpissement qui a engendré plus des chômeurs qu’auparavant ».

Selon lui, « le président IBK doit démissionner ou ne pas se présenter à l’élection présidentielle car, il n’aura pas de votants ou peut-être ces 40 ministres. IBK n’a jamais été la solution et il ne sera jamais la solution du Mali ».

A en croire le général, « ils vont gagner l’élection présidentielle prochaine parce que les Maliens ont compris que le président IBK n’est pas l’homme de la situation. Ils ont été trahis par ce régime auquel ils avaient fait confiance. Donc, à partir de cet instant, le changement a commencé et plus rien ne va les arrêter. Ce combat est un combat noble et utile.

Il a terminé ses propos en lançant un appel à tous les Maliens sans exception de rejoindre ce mouvement car, c’est pour tout le monde. Que les Maliens sachent que l’union fait la force, donc en s’unissant, ils pourront bâtir à nouveau ce beau pays.

Rappelons que près de 60.000 personnes et toutes les régions du Mali étaient représentées pour soutenir le général Sinko dans sa lutte.

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *