G5-SAHEL Le financement peine à se concrétiser

La force G5 Sahel malgré son opérationnalisation souffre d’un manque de financement pérenne pour lutter contre le terrorisme au Sahel. Après 8 ans, il souffre d’un manque de financement.

 

 La création du G5 Sahel a suscité beaucoup enthousiasme au sein des populations des 5 pays concernés pour mener une lutte implacable contre le terrorisme. Mais très vite cette coalition a montré ses limites. Le principal facteur, c’est le manque de financement pérenne. Alors que lors de sa création, les dirigeants du G5 Sahel ont affirmé que pour que cette institution soit opérationnelle, il leur faudrait 400 millions d’euros en plus de la cotisation annuelle de chaque Etat membre du G5 Sahel. Selon Ecofin hebdo, sur les 400 millions nécessaires, 8 ans après sa création, ce financement n’a toujours pas été bouclé. Le G5 Sahel apparaît comme un colosse aux pieds d’argile.

Le retrait du Mali va davantage fragiliser cette coalition. Le Mali est le plus gros budget militaire du G5 Sahel devant le Tchad. Selon les statistiques, ces derniers 4 années, le Mali a injecté 1, 6 milliard de dollars soit environ 900 milliards de F CFA dans des dépenses militaires.

Depuis des années, les pays du G5 Sahel avec la France tentent d’intégrer le G5 Sahel dans le chapitre 7 des Nations-unies pour lui assurer un financement durable. Mais l’administration Trump et celui de Biden bottent en touche. Les États-Unis préfèrent une coopération bilatérale avec chacun des pays du G5 Sahel.

Ousmane Mahamane

Source : Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.