Front social : Mahmoud n’a pas renoncé au départ du PM

Par la voix de son porte-parole, Issa Kaou M’Djim, l’imam Mahmoud Dicko a annoncé la suspension de ses mouvements de protestation après l’intervention des familles fondatrices de Bamako et de la Limama dont il est membre. Avant hier dans la soirée, il a été reçu par le président de la République pour davantage calmer la tension. Mais, l’accalmie risque d’être de courte durée puisque les proches de Mahmoud Dicko rappellent qu’ils n’ont pas du tout renoncé à leur principale revendication : le changement du gouvernement.

A la fin de la rencontre de lundi avec le président de la République, Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique du Mali, a insisté sur la nécessité de l’union des cœurs de tous les fils en ce moment difficile que notre pays traverse: ” Nous retrouver entre nous pour parler et faire en sorte que nous puissions vraiment aller ensemble pour faire face aux défis. Nos défis aujourd’hui qui nécessitent vraiment l’union des cœurs et des esprits pour qu’ensemble nous puissions faire face à ça. Nous avons parlé de ces drames qui ont eu lieu dans notre pays, que plus jamais nous ne devrions connaître et que tout le monde se mette ensemble pour que des choses comme ça ne puissent pas vraiment arriver dans notre pays. Et cela ne peut être possible tant que les gens ne sont pas ensemble parce que pour aller ensemble il faut regarder dans la même direction. Aujourd’hui nous avons besoin de nous écouter et tous ensemble aller vers l’essentiel. L’essentiel c’est la préservation de notre Patrie, c’est le vivre ensemble que nous avons comme valeur cardinale, il faut le préserver. Ce qui se passe aujourd’hui entre les différentes communautés, les voisins, cela n’est pas le Mali, cela n’est pas digne du Mali, il faut nécessairement qu’on trouve les voies et moyens pour dépasser cette période combien difficile”. L’entrevue s’est déroulée en présence du Premier ministre, l’ennemie jurée de Dicko et Bouyé. La hache de guerre est-elle enterrée ? Bien sûr que non puisque selon le porte-parole de l’imam, Issa Kaou Djim, « le peuple malien n’a pas du tout renoncé à sa principale revendication : le changement du gouvernement »…Lire la suite sur l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *