Fin du dialogue national inclusif depuis le 22 décembre : A quand la Déclaration de Politique Générale du PM ?

La déclaration de Politique Général, DPG, est un principe consacré dans la Constitution et qui fait obligation au Premier Ministre de tenir  devant la représentation nationale, un discours où il expose les grandes orientations de son programme de gouvernement. Il permet également au PM  d’évoquer les principales réformes et mesures qu’il veut mettre en place. Plus de huit mois après sa nomination comme PM, Dr Boubou Cissé tarde toujours à faire sa DPG afin de solliciter la confiance de l’Assemblée Nationale. Ce qui lui donnerait à coup sûr  plus de légitimité. A quand la fin de ce  pilotage à vue ? Pourquoi la déclaration de politique générale est nécessaire ? Le Dialogue National Inclusif qui était le prétexte tout trouvé pour retarder la déclaration, est terminé il y a près d’un mois à quand alors  la DPG ?

Il est établi au Mali, et cela depuis l’avènement de la  démocratie,qu’après sa nomination, le premier ministre doit passer devant l’Assemblée  Nationale dans les 90 jours qui suivront sa nomination afin d’avoir le feu vert de la représentation nationale. Ce principe est en passe d’être banalisé voir piétiné dans notre pays, qui a pourtant payé un lourd tribut pour l’avènement de la démocratie. Le constat est que les PM, surtout sous IBK  ne se sont jamais précipités pour  se soumettre à cet exercice hautement démocratique, à savoir passer devant l’Assemblée Nationale. La DPG est une orientation, une vision voir un  programme de l’exécutif.

Pour rappel, après la nomination de Boubou  Cissé comme premier ministre, un accord politique avait été élaboré, les partis politiques  qui ont signé cet Accord dit de gouvernance politique ont pour la plupart vu certains de leurs cadres siéger au gouvernement. Les grandes missions assignées à ce gouvernement, s’articulaient autour de trois points, à savoir la paix et la réconciliation, la résolution de la crise socio sécuritaire et la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Le Dialogue National qui a, semble-t-il, été considéré comme la catharsis aux différents maux qui minent le Mali, a servi de cadre permettant au PM d’avoir suffisamment d’idées pour sa DPG, c’est pourquoi il l’a reporté sa déclaration  jusqu’à la tenue   du  Dialogue. Pourrait-on espérer sur l’imminence de son passage  devant l’hémicycle ?

Pour avoir un instrument permettant de suivre les actions du gouvernement, il est une impérieuse nécessité pour le PM  d’exposer son programme de gouvernance. Ce programme constituera une véritable boussole et  pour lui  et pour  tous les membres du gouvernement et permettra à l’opinion de savoir les grandes priorités de l’exécutif. Le Programme exposé et adopté par l’Assemblée Nationale  donnera non seulement une légitimité, mais aussi et surtout  aura le mérite de permettre à l’Opposition comme à la Majorité de suivre sa mise en œuvre et de l’évaluer en  conséquence.

En définitive, le Premier Ministre Boubou Cissé est fortement attendu à l’hémicycle pour non seulement mettre fin au pilotage à vue, mais aussi et surtout égrener un chapelet de propositions afin d’indiquer au peuple malien les grandes priorités de sa gouvernance. En le faisant et en obtenant le quitus des députés, il aura bonne conscience et contribuera qualitativement à l’ancrage de la démocratie. En refusant de le faire il aurait failli à son devoir républicain et donnerait à coup sûr l’opportunité à ses détracteurs de le blâmer.

Youssouf Sissoko

Source: Infosept

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *