FEMMES ET POLITIQUE : Lalla Oyahitt Dicko Tandina tient haut le flambeau de l’ASMA/CFP

Corneille, dans le Cid, disait ceci: « aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Comme un bon samaritain, Tandina Lalla Oyahitt Dicko se forge une popularité qui lui a valu une place de choix dans le bureau politique lors du dernier congrès de l’ASMA/CFP.

L’ambition de cette dame est simple. Il s’agit pour elle d’apporter sa pierre à la construction de l’édifice commun, le Mali en général et sa terre natale, Goundam, en particulier. N’imitant personne dans cette simple mais aussi grande ambition, Mme Dicko s’évertue dans la politique comme moyen d’expression afin de plaider de vive voix pour que l’alternance soit le credo de tout changement. Aujourd’hui, plus que jamais, Goundam a besoin des voix audacieuses, écoutées et respectées pour rester dans la marche historique des communes en plein essor.

Consciente des défis du moment, la native de Goundam sera certainement celle qui portera sa voix au sein de l’hémicycle.

Il est temps et le moment est venu de rompre avec les anciennes habitudes et de porter tout Goundam dans nos cœurs et nos esprits.

L’histoire politique montre l’ascension des femmes sur ce plan, nonobstant les embûches qui s’imposent quelques fois, elles se détachent du lot et s’affirment comme des bons samaritains comme Theresa May en Angleterre, Angela Merkel en Allemagne, Anne Hidalgo en France, pourquoi pas Tandina Lalla Oyahitt Dicko à Goundam. Pour ce faire, elle a décidé d’y parvenir sous les couleurs de l’Asma/CFP. Le choix de ce parti répond à la nécessité de militer dans un parti jeune, où elle est écoutée.

Ce Parti, au firmament des autres, s’illustre et se distingue par des adhésions massives de tout bord. Cela montre un nouveau dessein du schéma politique et un avenir radieux pour les militants et un bonheur commun pour le peuple malien.

Croyez en cette dame, c’est croire en la philosophie du parti, c’est aussi croire au développement et au changement auxquels aspirent les Maliens.

A l’hémicycle, elle ne mâchera pas ses mots pour la réhabilitation de Goundam, deuxième cercle du Mali, qui s’inscrit dans cette dynamique d’érection en région et d’autres points jugés utiles pour le développement de la future région. Elle œuvre en cela déjà au sein des associations faîtières des Goundamiens.

Cependant, son combat doit être celui de Goundam qui demeure un patrimoine commun. Pour sûr, cette dame effectue une ascension fulgurante en politique. Donc, il faut compter désormais avec elle.

Amadou TOURE dit Diadié, correspondant à Tombouctou

 

Source: Azalaï Express

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *