ET SI LES 5 500 MILLIARDS ETAIENT UN GRAND BLUFF ? IBK s’échine à trouver 50 milliards FCFA auprès de Dénis Sassou Nguesso

La visite du Président IBK en Chine promet une pluie de milliards FCFA sur le Mali, selon le tapage médiatique orchestré par les thuriféraires du régime. Mais alors, paradoxe : au même moment, des envoyés du président de la République s’échinent à réchauffer un vieux dossier d’aide financière de 50 milliards FCFA auprès du Président congolais, Dénis Sassou Nguesso.

ibrahim boubacar keita ibk president malien visite chine Premier ministre chinois li keqiang

Ce qui en rajoute sur le doute ambiant concernant les retombées de la visite d’IBK en Chine exagérément amplifiées pour bluffer les Maliens.
Pendant la campagne électorale pour la présidentielle, les sources qui nous avaient appris le faux bond d’IBK aux militants Rpm du Congo, nous apprennent qu’une délégation envoyée par le président de la République est allée réchauffer un dossier vieux de près d’un an auprès du Président congolais Dénis Sassou Nguesso. IBK l’avait sollicité pour une aide financière sous forme d’un prêt assorti d’un taux d’intérêt concessionnel.

Toujours selon nos sources, cette demande remonte au lendemain de l’investiture du Président IBK qui avait dépêché au niveau de son homologue du Congo le ministre Moustapha Ben Barka, en ce temps-là ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances chargé de la promotion des investissements et de l’initiative privée. Il était accompagné par un fils du président IBK, Boubacar Kéïta. Et nos sources de préciser que la présence du fils du
président de la République n’était pas pour faire de la figuration puisqu’il était bel et bien membre de la délégation officiellement envoyée par Koulouba et introduite à cet effet auprès de Sassou Nguesso dans les règles de l’art.

Sphinx

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.