Espoir Mali Kura (EMK) : Cheick Oumar Sissoko démis de son poste de coordinateur

Le Mémorial Modibo Kéita a servi de cadre, le 10 mai 2022, au point de presse du « noyau » fondateur de Espoir Mali Kura (EMK). Il s’agit notamment de Tiéméko Mahamane Maïga, Honorable Bouba Traoré, Aliou Sankaré, Abdarahamane Douah Sissoko, Ibrahim Ikassa Maïga, Abdel Kader Maïga. «Nous avons organisé ce point de presse pour rétablir la véracité des faits, de l’histoire, pour reprendre en main Espoir Mali kura», ont-ils fait savoir en bloc dans une déclaration commune lue par Tiémoko Mahamane Maïga, avant de lire la lettre qui démet le coordinateur de EMK, Cheick Oumar Sissoko de ses fonctions, et qui dissout le comité de pilotage dans sa forme actuelle.

Nous, indique la lettre, membres du «noyau» fondateur de Espoir Mali Kura, reconnaissons  que nous avons constitué avec Cheick Oumar Sissoko, Pr. Clément Dembélé et une autre personnalité, qui garde l’anonymat, un groupe de neuf membres appelé  «noyau». « Nous confirmons que c’est bien  le  noyau  qui s’est investi pour fonder « Espoir Mali kura » ; que chaque membre du noyau est membre légitime de Espoir Mali kura à travers lui ; Notons que Cheick Oumar Sissoko a pris ses distances vis-à-vis du noyau pour s’adonner à un travail fractionnel permanent ; que Cheick Oumar Sissoko a déclaré devant la jeunesse EMK, le comité scientifique et le comité de pilotage, qu’il ne connait point  le noyau  dont il avait été coordinateur ; que Cheick Oumar Sissoko a délibérément refusé de participer aux réunions du noyaux (4), convoquées pour débattre de la situation et systématiquement, qu’il a volontairement créée ; que Cheick Oumar Sissoko réclame la rupture avec la transition et est résolument engagé auprès de partenaires avec lesquels il partage la même vision ; que Cheick Oumar Sissoko a trahi la lutte de EMK et du noyau », précise le communiqué.

Au regard  de tout ceci, précise l’annonce, nous, membres du  noyau fondateur de EMK, déclarons  solennellement : la non  reconnaissance du noyau signifie  la démission  de EMK et nous l’entérinons de fait. Le communiqué indique que pour compter de ce jour 10 mai 2022, Cheik Oumar Sissoko est démis de ses fonctions de coordinateur de EMK ;  le domicile de Cheick Oumar Sissoko est désaffecté comme siège de EMK ;  le comité de pilotage est dissout dans sa forme actuelle ; le noyau assurera l’intérim jusqu’à la mise en place d’un nouvel organe de gestion.

Avant cette déclaration  liminaire, le Pr. Ibrahim Ikassa Maïga, non moins Ministre  de  la Refondation, est intervenu  pour situer  les faits dans leur contexte. Il a, au nom du noyau, indiqué qu’ils déplorent le fait que Cheick Oumar Sissoko ait personnalisé la lutte. «Je crois que Cheick Oumar Sissoko n’a pas digéré qu’il ne soit pas  le premier ministre. A  EMK, nous l’avons soutenu pour  qu’il soit à la primature. Mais nous n’avons pas pu, n’étant pas  ceux qui ont nommé ou  fait  le choix. Nous  avons tout  fait pour  qu’il soit  à la primature, mais sans  succès. Sinon, si la nomination venait de nous, qui  d’autre  allions nous  mettre  à la primature  si ce n’est  pas lui, ayant été nommé  coordinateur  de notre regroupement à l’unanimité ? Il fallait accepter son destin. Entre  temps, il a suspendu  sa participation  au comité stratégique  du M5-RFP, mais sans quitter  sur  le groupe whatsApp du comité stratégique du M5-RFP. Et  il coïncidait les  réunions de EMK à celles du M5-RFP pour nous poser  des problèmes. Comme lui, si nous démissionnions, nous  aurions  trahi  le peuple qui  s’est mobilisé après notre appel   du 14 mai 2020, pour sauver le Mali, pour refonder le Mali. En se retirant, nous serions la cause  de l’affaiblissement de cette lutte, nous aurions trahi. C’est pourquoi nous disons non. Nous soutenons cette transition jusqu’à terme pour que la refondation que nous avons demandée soit faite », a fait savoir Ibrahim Ikassa Maïga. Autre  poignard  de Cheick Oumar Sissoko à EMK, ajoute Ikassa Maïga, c’est quand  j’ai été nommé ministre  de la refondation, porte feuille qui  est dans notre appel, il a fait un communiqué  au forceps que EMK n’a ni de près, ni de loin été associé ou informé  dans la formation du gouvernement, alors que moi je suis membre de EMK.

Hadama B. FOFANA

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.