Enfin une déclaration de politique générale

 Encore une fois, Ibk revient sur terre. Pour s’éloigner du pilotage à vue, à condition de freiner les incessants voyages qui empêchent le gouvernement d’évoluer convenablement, à travers la tenue assez régulière des conseils de ministres si d’aventure il ne mettait pas les commis de l’Etat dans ses valises pour ses interminables excursions.

moussa mara premier ministre maliens chef gouvernement pm

Ainsi, Ibk invite le Premier ministre à élaborer une Déclaration de Politique Générale, à valider dans les plus brefs délais par la représentation nationale, et qui soit le prélude à un travail profond de réflexion stratégique, permettant, au-delà de la relance de l’économie, de produire et faire valider le business-plan du Mali émergent.

Ce plan, qui sera celui de la présente mandature, a-t-il précisé, reposera sur le socle de la régionalisation,  étape majeure d’une politique de décentralisation qui, face aux frémissements du pays, n’est pas un luxe mais un impératif.

Dans ce cadre, Ibk a instruit que soit immédiatement créée dans chacune de nos régions, une agence de développement régional, avec un portefeuille d’actions, des ressources identifiées  et des partenaires stratégiques. Et que dans un délai de 6 mois, les états de lieu soient faits, les opportunités identifiées, et les plans régionaux horizon 2025 ficelés. Pour que dès janvier 2015, le Mali soit en chantiers perceptibles et visibles partout, de Kayes à Kidal et de Labezanga à Niono. Le développement humain et harmonieux dans tous les coins et recoins du Mali, tel doit être notre dédicace, a martelé l’Empereur.

Et Ibk de poursuivre que ce plan d’émergence n’occultera en rien la gestion simultanée des urgences nationales. Et de révéler que il confiera à une personnalité dont le sens de l’Etat et de la Patrie, la probité et le courage politique sont de notoriété avérée, la lourde charge de conduire, sous son autorité directe, les pourparlers, avec les groupes en rébellion certes, mais aussi, comme le stipule l’article 21 de l’Accord de Ouagadougou, avec l’ensemble des communautés du Nord, pour obtenir une paix durable conforme aux intérêts et aspiration de notre peuple.

La réalisation de la loi de programmation militaire, la résorption des délestages de courant en cette période de grandes chaleurs et la présentation, dans un trimestre, d’un plan complet permettant d’éviter désormais ces désagréments, le ravitaillement du marché en denrées de première nécessité et à des prix abordables, à la hauteur des portefeuilles des Maliens, la lutte contre la corruption et l’impunité sont entre autres des priorités de son mandat, a indiqué le Président Ibk.

Alors à vos marques, messieurs les ministres !

Mamadou DABO

SOURCE: Zénith Balé
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *