Élections législatives: « le respect des règles de campagne s’impose à tous »

En période électorale, la campagne est encadrée par des dispositions de la loi électorale en des articles clairs. Mais celles-ci ne sont pas toujours respectées par les candidats, regrettent les organisations d’appui au processus électoral. Quelles sont les règles de la campagne électorale au Mali, notamment en ces élections législatives ?

Selon Dr Ibrahima Sangho, la loi électorale interdit l’utilisation des biens ou moyens d’une personne morale publique, institution ou organisme public pour la campagne électorale. « L’article 73 de la Loi, n’interdit pas seulement la distribution de thé et de sucré, il interdit aussi de débattre la campagne électorale avec des tee-shirts, des ustensiles de cuisines et autres » dit Dr Ibrahima Sangho, Président de  l’Observatoire pour les élections et la bonne gouvernance au Mali. Il ajoute aussi que toute campagne est interdite dans les lieux de culte.

Selon Amary Traoré, 5ème Vice-Président de la Commission électorale nationale indépendante CENI, le respect des dispositions de la loi électorale incombe à toute la classe politique. « La loi dit que chaque chef de circonscription (Gouverneurs, préfets ou sous préfets), désigne des endroits pour faire des affichages. Mais on se rend compte que les gens font des affiches de manière anarchique » a-t-il dit. Il demande à ce que la classe politique ait une position consensuelle sur la question.

Lorsque des manquements sont relevés lors de la campagne, Dr Allaye Niangaly explique que les acteurs ne peuvent saisir la Cour Constitutionnelle qu’après le scrutin.

Pour le spécialiste du contentieux électoral, cela constitue une insuffisance au niveau de cette loi électorale. A noter que 147 sièges de députés sont à pourvoir.

Source : Studio Tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *