Élections législatives 2013 : L’U.R.D et l’U.D.A se donnent la main en commune IV

budjet Etat assemblee national mali

M. Issa Sidibé de l’UDA et Samuel Diarra de l’URD sont les deux figures politiques pour lesquelles les militants et sympathisants de ces deux partis doivent voter le 24 novembre prochain, aux élections législatives. Les deux candidats se disent prêts pour engager le Mali dans la voie du renouveau démocratique. Ils ont procédé le 16 novembre dernier au lancement officiel de la campagne au stade Chaba de Lafiabougou en commune IV. Les deux interventions des candidats ont été le point d’orgue de la cérémonie.

Le lancement officiel de la campagne pour la bataille des législatives de deux partis alliés en Commune IV du District de Bamako s’est déroulé le week-end dernier sous les feux de la rampe. Lieu de retrouvailles : le terrain Chaba de Lafiabougou où s’était massé à 16 heures tapantes quelques militants et sympathisants des deux partis concernés .Il s’agit de l’Union pour la République(URD) dont le candidat est un quinquagénaire, aujourd’hui encore ,1er adjoint au maire de la commune et le parti de l’Union pour la Démocratie et l’Alternance(UDA) représenté par Issa Sidibé, plus jeune et 5ème adjoint au Maire de la même commune.

Visiblement, la joie était au rendez-vous. La fierté aussi. Sur les tee shorts, on pouvait lire « La commune IV, ma fierté ».D’un côté, des jeunes dansaient au rythme endiablé des rappeurs comme le bouillant Fousseyni Fakoly Doumbia et de l’autre la communauté des chasseurs donnaient par moments des détonations dans le ciel faisant penser  du coup aux grands jours.

C’est 16 heures 45mns que les candidats pour la quête d’un fauteuil parlementaire sont arrivés main dans la main. Signe très éloquent qui prouve que l’union fait la force. Ils  étaient vêtus  en costume accompagnés des membres de leurs familles.

Justifiant l’alliance URD-UDA, Monsieur Mamadou Sissoko de la Diection de campagne des deux candidats martèlera qu’il s’agit d’une longue expérience marquée par une franche collaboration. Ces candidats qui ont chevillé ensemble ont des ambitions similaires, ajoutera-il.Pour lui, aucun doute pour que le pari  ne soit gagné.

Samuel DIARRA, lui, a rendu une fière chandelle aux militants de 8 quartiers  de la commune  venus nombreux à la cérémonie de lancement. Il n’a pas non plus oublié d’avoir une pensée profonde pour les victimes des inondations du mois d’aout dernier dans sa commune. Pour lui, c’est une fierté de représenter à l’Assemblée Nationale la C IV.

Quant à M.Issa Sidibé, lui, se soucie beaucoup de la bonne gouvernance, du respect des lois, d’un parlement aux antipodes du passé. Il a passé de longues minutes durant à parler des malheurs du Mali dus à la mauvaise foi des parlementaires. Rien que des problèmes de 1992 à 2012.Lesquels ?

La privatisation des sociétés d’Etat, le licenciement abusif des travailleurs, la cherté de la vie, la santé, le refus des députés d’interpeller le gouvernement sur des questions d’intérêt public, rien ou presque n’a échappé à ce candidat, douanier de son état et qui veut rendre à l’Assemblée son honneur et sa dignité.

La cérémonie s’est terminée sur une petite, mais bonne note de  la part de Mademoiselle Sidibé, fille du candidat de l’UDA exhortant par la même occasion les électeurs de la commune IV à voter pour ses pères aux législatives du 24 novembre prochain.

 

 

Moussa wélé Diallo

Source: L’Agora

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.