Election présidentielle 2018 : Sadou H Diallo refuse de soutenir IBK

L’ancien Maire de la ville de Gao a déclaré hier lundi 2 juillet son soutien et son adhésion au  candidat du parti Codem.

C’était hier à son domicile à Niamana en président  du candidat Housseiny Amion Guindo.

 

La Codem étant un parti jeune et un parti de l’avenir avec un candidat jeune sont les raisons qui ont motivé le choix de l’ancien maire de la ville de Gao. Selon Sadou H Diallo, c’est après une concertation avec 46 partis politiques qu’il a choisi de soutenir le candidat de la Codem. “Après un imbroglio politique avec le RPM étant maire à Gao, je suis venu à Bamako il y a de cela un an et 6 mois et je n’ai  plus mis les pieds à Gao”. Mais il  a rassuré  au candidat de la Codem une victoire totale dans la région de Gao et dans  4 quartiers du district de Bamako. Il a rappelé aussi qu’il a été victime de plusieurs manœuvres politiques du parti au pouvoir  qui lui a été volé sa victoire à Gao  lors de la municipale de 2016 et fait perdre 1,7 milliards au cours de cet incident politique.

Pour Housseiny Amion Guindo, ” c’est un soutien qui me va droit au cœur. Un soutien conséquent de toute une région est la bienvenue à la Codem. A la Codem, il n y a pas de militants de seconde zone”.  Sadou Diallo a lancé un appel à tous ses militants surtout aux membres de son ancien parti le   PDES en tant qu’ancien président de ce parti de le rejoindre à la Codem. Pourtant, la coalition présidentielle avait annoncé que l’ancien maire de la ville de Gao avait décidé de soutenir IBK et l’avait même désigné dans sa direction de campagne au niveau de la localité. Un grand désaveu sans nul doute.

Moriba Camara

Source: L’ indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *