Education, Santé, Malnutrition: L’Unicef poursuit son engagement auprès de l’Etat

Le Premier ministre Modibo KEITA a reçu ce matin M. Manual Fontaine, Directeur Régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’ouest et du Centre et M. Fran Equiza le nouveau Représentant de l’UNICEF au Mali.

modibo kéita premier ministre chef gouvernement discours

Les deux hauts responsables de l’Unicef ont félicité le Premier ministre puis ont encouragé le Gouvernement malien à poursuivre les mesures favorables aux droits des enfants, la riposte contre l’épidémie Ebola, la malnutrition et la recherche d’un environnement de paix.

M. Fontaine a indiqué au Premier ministre que le plan d’intervention quinquennal de l’Unicef au Mali est inscrit dans l’agenda du prochain conseil d’administration. Il est articulé autour de l’éducation de base, l’humanitaire et la santé surtout au nord du Mali.

Le Premier ministre a exhorté l’Unicef à la promotion de la paix, l’équité et la justice au Mali dans l’exécution de son programme. Le Gouvernement, a-t-il souligné, sera aux côtés de l’organisation onusienne.

En cette époque décisive de crises mondiales, l’UNICEF mène une réflexion stratégique : qui sommes-nous ? Qui touchons nous ? Et comment financer des initiatives de manière stratégique pour appuyer au mieux les plus vulnérables, les plus marginalisés pour qui la survie est une lutte quotidienne ?
Bien que l’UNICEF ait toujours donné la priorité aux enfants, un grand débat est en cours au sein de l’organisation pour recentrer les efforts avec davantage de force et de stratégie. Les recherches récentes indiquent que c’est en atteignant les couches les plus pauvres que seront obtenus les meilleurs résultats pour la survie et développement de l’enfant et le changement positif pour tous les enfants.

Malgré des progrès récents remarquables dans certains domaines, les fortes inégalités demeurent un défi au Mali : 47,7 pour cent des maliens vivent en dessous du seuil de pauvreté, les enfants et les femmes étant les plus affectés. En effet, les indicateurs du Mali figurent en général parmi les pires dans le monde : la mortalité infantile est de 191 pour 1 000 naissances vivantes, et la mortalité maternelle de 464 pour 100 000 naissances vivantes, par exemple. Selon les statistiques, le Mali est très loin d’atteindre des cibles des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) en matière de santé et de survie de l’enfant d’ici 2015.

L’objectif final de la politique sociale et du cadre de développement de l’UNICEF Mali est d’influencer les politiques et les stratégies au niveau national en faveur des enfants et des femmes. Il s’agit d’une action en amont, visant une politique et un plaidoyer de haut niveau fondés sur des données factuelles, utilisant les résultats des recherches pour le plaidoyer relatif aux politiques, aux allocations budgétaires et aux réformes législatives, afin d’accélérer l’évolution vers la réalisation des OMD et le respect des droits des enfants.

Source : CCINT Primature 13 01 2015 08:52

Source: Primature

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.