Dramane Dembélé candidat 2018 : Pour le redressement de l’Adema-PASJ

La conférence nationale extraordinaire du Parti africain pour la Solidarité et la Justice (Adema PASJ) du 19 mai 2018 a provoqué au sein de la ruche un séisme qui a mis hors de la famille l’ancien candidat du parti à l’élection présidentielle de 2013, Dramane Dembélé. « Dra » a bravé la volonté du Comité exécutif du parti de soutenir dès le 1er tour la candidature du président IBK pour un second mandat pour se lancer dans la course.  La cérémonie d’investiture du candidat,  qui se réclame désormais du Front pour le redressement de l’Adema-PASJ, s’est déroulée au Mémorial Modibo Keita le vendredi 25 mai 2018.

C’était prévisible ! Et depuis le 25 mai 2018, c’est confirmé que c’est un parti Adema profondément divisé qui ira à l’élection présidentielle de 2018. Cela suite à l’investiture officielle de Dramane Dembélé comme candidat à l’élection présidentielle de 29 juillet 2018.

 «Une candidature de résistance». Tel est le qualificatif donné à l’acte politique par le candidat lui-même (Dramane Dembélé) lors de la cérémonie de son investiture comme candidat dans la nouvelle tendance du parti de l’ancien président de la République, Alpha Oumar Konaré, dite Front pour le redressement de l’Adema-PASJ.

Pour rappel, cette candidature intervient six jours seulement après la décision du Comité exécutif de l’Adema de soutenir la candidature du président de la République sortant, El Hadj Ibrahim Boubacar Kéïta, pour un second et dernier mandat dès le 1er tour.

Devant une foule engagée et remontée contre la décision du Comité exécutif de l’Adema de renoncer à une candidature interne au profit du président IBK, Dra a laissé parler son cœur mettant dans  son discours.  «J’ai entendu vos frustrations. J’ai aussi senti votre déception», dit Dramane Dembélé d’entrer de jeu. A l’en croire, l’heure de la maturité a sonné. «Je suis prêt à relever le défi», dit-il avec assurance.

Par ailleurs, il appelle les militants du parti à le rejoindre sur le front du «redressement de l’Adema-PASJ ». «Je suis candidat à la présidentielle. J’accepte la mission avec un nouveau pacte social et solidaire», accepte-t-il en ces termes à l’appel à candidature des milliers de mécontents de la ruche.

Avant la prise de parole du candidat, plusieurs intervenants ont salué son courage politique.

Pour Youssouf Mohamed Bathily dit Ras Bath, par sa candidature, Dramane Dembélé sauve ce qui reste de l’Adema, jadis deuxième plus grand parti politique en Afrique après l’ANC et qui, au fil des années, n’est devenu que l’ombre de lui-même à cause des intérêts personnels.

Ainsi, pour la deuxième fois consécutive (après 2013), l’ancien ministre en charge de l’Habitat s’engage dans la course de la conquête du palais de Koulouba.

La question qui se pose est de savoir s’il saura faire mieux en juillet 2018 qu’en juillet 2013 où il avait terminé 3ème après IBK et Soumaïla Cissé.

Youssouf Z KEITA

Infos Soir

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *