Douzième réunion du Comité de Direction du Projet COSCAP-UEMOA: Une nécessaire solidarité au développement des activités aéronautiques réaffirmée

L’Hôtel Kempinski a servi, le 14 novembre dernier, de cadre à la rencontre des représentants des pays membres du projet COSCAP-UEMOA.

Conseil ministres UEMOA paix securite

Durant trois jours les participants venus des Etats de l’UEMOA à savoir : le Sénégal, le Niger, Togo, la Mauritanie, la Guinée Bissau, la Cote d’Ivoire, le Burkina Faso, le Bénin et de l’ASECNA ont échangé sur la supervision de la sécurité aérienne, le mécanisme de financement durable pour le développement des activités aéronautiques, la transition du projet COSCAP-UEMOA vers l’ACSAC après douze (12) ans. Cette rencontre à l’ouverture  était présidée par le secrétaire général du Ministère de l’Equipement, de Transports et du Désenclavement, Makan Fily Dabo, qui avait à ses cotés M Tompieu Zouo Augustin, commissaire de l’UEMOA chargé du Département de l’Aménagement du Territoire Communautaire et des Transports (DATC/UEMOA) et du Directeur Général Intérimaire de l’ANAC (Agence Nationale d’Aviation Civile du Mali), M Ibrahim Traoré, en présence du Conseiller Technique du Ministère de l’Equipement, de Transports et du Désenclavement  en charge de l’Aviation Civile M Adama Koné, du Représentant de la BAD, du Représentant de l’OACI, du Représentant Résident de la Commission de l’UEMOA, de la Coordinatrice Régionale du Projet COSCAP UEMOA, des représentants des forces de défense et de sécurité.

Le projet COSCAP est organe de suivi et d’orientation qui veille à maintenir une parfaite adéquation entre l’assistance et les besoins des administrations d’aviation civile des Etats membres de l’UEMOA et la Mauritanie, pour le Secrétaire général, Makan Fily Dabo le comité de direction est l’organe d’impulsion et de coordination, de concilier les activités du Projet COSCAP dans la phase transitoire avec les diligences à conduire par la commission de l’UEMOA.  Son financement provient essentiellement des fonds de l’Union. Les délégués venus des pays membres  ont partagé leurs expériences et échangé au cours de cette douzième réunion du comité de direction. Le Secrétaire général du Ministère de l’Equipement de Transports et du Désenclavement, M Makan Fily Dabo, après avoir souhaité la bienvenue aux distingués hôtes, venus des pays frères et de la commission de l’UEMOA, en terre africaine du Mali, au nom du président de la république et du gouvernement. «  La tenue de cette douzième réunion du comité de direction du projet COSCAP Uemoa à Bamako, ville africaine, est un témoignage  de l’intérêt, à n’en pas douter, que vous accordez au projet COSCAP», a-t-il indiqué. Il a exprimé toute sa reconnaissance à monsieur Cheikh Hadjibou Soumaré, Président de la Commission de l’UEMOA , pour le choix porté sur le Mali d’abriter la présente session du comité de direction du projet , c’est une marque de confiance qu’il salue à juste titre, «  Le Mali porte une attention particulière à la mise en œuvre du programme Commun du Transport Aérien que les Etats membres de l’Union ont adopté en 2002. », a-t-il indiqué Makan Fily Dabo qui s’inscrit avec détermination et dévouement dans une dynamique de relance économique, sociale et de développement du tourisme, au bénéficie de ses régions et de ses populations. Représentant le Ministre empêché dira que notre pays salue et encourage la mise en place et le fonctionnement régulier du comité de direction du projet COSCAP-UEMOA, car est attaché au développement d’un mécanisme communautaire de supervision de la sécurité de l’aviation civile, gage du progrès et de sécurité des personnes et de leurs biens.

Selon le directeur général par intérim de l’ANAC, M Ibrahim Traoré « l’importance du rôle joué par le projet COSCAP-UEMOA et l’Agence Communautaire de Supervision de la Sécurité et de la Sureté de l’Aviation  civile des Etats membres de l’UEMOA (ACSAC) pour le renforcement de sécurité a été partagée par la BAD, ce qui justifie son accompagnement financier du projet d’appui au secteur du transport aérien en Afrique centrale et de l’Ouest dont les ressources allouées aux communautés économiques (CER), sont pour le renforcement de la sécurité en Afrique pour les trois  ans à venir. » Il a exhorté à tous ses collègues directeurs généraux des ANAC, à apporter toute l’attention et le soutien nécessaires à la Commission de l’UEMOA engagée dans la conduite de la phase d’opérationnalisation de l’ACSAC, confiant en l’attachement profond de chacun des partenaires du Projet COOSCAP UEMOA, a-t-il expliqué « la formulation d’un plan de transition du Projet COSCAP UEMOA vers l’ACSAC, permettra, tout en préservant les acquis de ce projet, d’optimiser la gestion des ressources financières et de l’expertise disponible  pour rendre opérationnelle l’ACSAC dans les meilleurs délais, pour lui cette rencontre intervenant au sortir de la 39ème Assemblée Générale de l’OACI, axée sur la nécessaire solidarité des Etats membres est traduite par cette vision.

Makan Fily Dabo le Secrétaire Général, de remercier les bailleurs de fonds et les partenaires techniques, notamment la BAD qui a consacré un important appui financier en vue de l’opérationnalisation de l’ACSAC. Pour ce faire, il engage les Etats membres de l’UEMOA, à doter l’ACSAC d’un financement propre et durable, sur le principe de la redevance communautaire. Selon lui, en adoptant l’Acte Additionnel portant création de l’ACSAC, la Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernements de l’UEMOA a traduit, l’engagement des Etats membres de l’Union, de relever ensemble le défi d’un système de transport aérien sûr, ordonné, efficace et durable, capable d’accompagner le développement économique de nos Etats respectifs et de notre région.

M Tompieu Zouo Augustin, Président du comité de direction a situé la rencontre dans un contexte de la tradition et du modernisme, nous interpelle à évaluer l’état de réalisation du projet COSCAP-UEMOA, quant à sa mission de supervision de la sécurité aérienne des Etats membres de l’UEMOA, que les Etats membres lui ont confié au cours de l’exercice 2016,  c’est le lieu d’examiner les activités assignées à notre organisation commune, les résultats attendus, mais aussi les difficultés rencontrées, l’adéquation des moyens qui lui sont consacrés, depuis 2005 le projet COSCAP-UEMOA est mis en œuvre, grâce au partenariat technique entre l’OACI et l’UEMOA, avec l’appui financier de plusieurs bailleurs de fonds notamment le ministère des affaires étrangères de la France, l’Union Européenne et la BAD etc, qui continuent à apporter appui et conseil à la commission UEMOA, au Projet COSCAP-UEMOA et à l’ACSAC. Il a rappelé que la BAD apporte à travers le projet d’appui au secteur de transport aérien, un appui financier dont 77% sont consacrés à l’opérationnalisation de l’ACSAC. Le projet COSCAP UEMOA se compose de quatre (4) inspecteurs régionaux, un coordinateur et la direction de transport aérien, s’est acquitté de ses missions avec professionnalisme, il est attendu le renforcement par de nouveaux inspecteurs, c’est donc prévu à l’issue de notre assemblée  de reconduire le mandat des inspecteurs régionaux du projet dans la perspective d’une transition harmonieuse vers l’ACSAC, a-t-il conseillé. Il a précisé que le projet s’est montré avec détermination en matière du renforcement de  la supervision de la sécurité aérienne en mettant l’accent sur l’application de l’ACSAC dans toute son intégralité, d’accélérer le processus de transition et aux pays membres d’utiliser le projet COSCAP-UEMOA comme le tremplin faisant partie de la transition. Il a salué l’excellente collaboration entre l’ANAC du Mali et le projet COSCAP-UEMOA, qui a contribué à l’atteinte des objectifs et l’amélioration significative des résultats obtenus en matière de supervision et de la sécurité  lors la 39ème session de l’assemblée générale de l’OACI , cette performance du Mali a été honorée par une distinction  du président du Conseil d’administration, au nom de la communauté, a félicité le Mali pour les efforts consentis, et la commission demeure l’organe idoine pour la transition du projet COSCAP-UEMOA vers l’ACSAC.

La réunion de Bamako devrait permettre de saisir les principes d’une mutation réussie du Projet afin de jeter les méthodes d’une opérationnalisation graduelle de l’ACSAC, l’une des actions prioritaires du programme transport aérien de la Commission UEMOA, selon Makan Fily Dabo. Il a salué le taux amélioré de mise en œuvre effective de la supervision de la sécurité de 73,69% contre 25,3% lors de l’Audit Universel de Supervision de la Sécurité de l’OACI en 2008, dira s’il est encourageant, ne suffit pas car, l’objectif est d’atteindre 100% dans un bref avenir. Cela est possible il suffit d’être engagé et d’y croire, a-t-il affirmé avant de déclarer cette douzième réunion du Comité de Direction du Projet COSCAP-UEMOA.

A D

Source: Le Forum

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *