Richard Zink, Ambassadeur de l’UE au Mali : « Il revient aux Maliens de prendre le destin de leur pays en mains…»

L’amicale des anciens ambassadeurs et consuls généraux du Mali a organisé, le samedi dernier à l’école de maintien de la paix Alioune Blondin Beye, une conférence débat portant sur l’engagement de l’union européenne au Mali. Animée par Richard Zink, Ambassadeur de l’Union Européenne au Mali, la conférence était placée sous la présidence du président de l’amicale, Abdoulaye Amadou Sy.

Richard Zink maria espinosa conference ueSelon l’ambassadeur Richard Zink, il revient aux maliens de prendre leur destin en mains car personne ne pourra le faire à leur place. Les véritables défis pour les maliens, à l’en croire, restent ceux de la reconstruction nationale et de la paix. L’Union européenne, dit-il, est aux côtés du Mali pour l’aider et le soutenir dans sa volonté de souveraineté.

Dans le cadre de la collaboration qui lie le Mali et l’UE, le conférencier a déclaré que l’UE a contribué dans plusieurs projets notamment en lien avec la situation sécuritaire, la santé, l’éducation et tout ce qui concerne le développement.

Des actions constantes qui ont été menées même pendant les évènements douloureux de 2012, singulièrement à travers un soutien consistant de l’État en faveur du retour à la norme constitutionnelle. Tout comme la formation des forces armées maliennes et leur dotation en outils sophistiqués afin qu’elles puissent sécuriser l’ensemble du territoire national et lutter implacablement contre les terroristes.

Parlant de développement futur du pays, le conférencier a mis l’accent sur le renforcement des capacités des institutions judiciaires. Il estime que la sécurité passera essentiellement par la justice. Une justice impartiale et forte qui est d’ailleurs le socle du développement. Partant du principe que la mondialisation a fait bouger les choses entre les pays, Richard Zink croit dur comme fer que le développement des pays est plus que jamais lié. D’où la présence de l’UE ici au Mali.

Seydou Karamoko Koné

Source: Le Flambeau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.