Deuxième tour des législatives à Gao : Les électeurs bravent le froid glacial

Au premier tour des législatives, dans la Commune urbaine de Gao, l’affluence des électeurs était d’une timidité déconcertante. Pour le scrutin d’hier, round final, malgré le froid glacial et la brume de poussière, nombre d’électeurs ont bravé les aléas climatiques. Le second tour, considéré par certains observateurs comme celui de tous les dangers, s’est plutôt caractérisé par le calme. Dans les bureaux de vote du Château, Bougoundje, Aljanabandia, dans la commune urbaine de Gao, sans oublier Wabaria dans la commune rurale de Gounzoureye, c’est le même constat de ferveur et de discipline.

 

élection législative affluence commune4

Le constat de la mi-journée laissait prévoir une affluence considérable des électeurs et partant une amélioration du taux de participation. Rappelons qu’au premier tour, la commune urbaine de Gao a enregistré 41,06% et le cercle de Gao 51,92% de taux de participation. La campagne, qui fut courte, a connu une grande ferveur. Les deux camps en lice : Asma-Adema contre le Rpm ont mis les bouchées doubles pour l’emporter.

 

 

Le gouverneur de la Région de Gao, le général Mamadou Adama Diallo, accompagné des administrateurs locaux, des hauts responsables de la sécurité, a constaté le bon déroulement des opérations électorales. Au plan sécuritaire, le chef de l’exécutif régional a assuré que tous les cercles, même ceux qui sont exemptés de ce second tour, sont sous haute surveillance.

 

Comme d’habitude les observateurs nationaux de la Cour constitutionnelle, du Réseau Apem, de la Ceni, ainsi que les volontaires de la Croix rouge malienne étaient présents un peu partout.

 

Malgré l’importance de l’enjeu à savoir la conquête de la représentation de la plus importante ville du Nord à l’Assemblée nationale, le vote s’est déroulé dans le calme. Il est vrai que les ulémas ont fait beaucoup de prières pour prévenir les débordements et la passion aveugle.

 

Source: Amap

SOURCE: Nouvel Horizon
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *