Détournement d’espaces publics : Le Directeur national de l’Urbanisme rattrapé par ses casseroles

Mahamadou Lamine Sidibé, puisque c’est de lui qu’il s’agit ici, le Directeur national de l’Urbanisme et de l’Habitat, s’est révélé dans l’orchestration de la fausseté au profit de l’ex-chef de ce ministère, Dramane Dembélé, chassé par IBK. L’une de ses dernières malversations concerne le détournement des espaces réservés pour abriter un jardin d’enfants et le marché dans les 1552 logements sociaux de N’Tabacoro. Ils envisageaient d’y construire, respectivement, une école privée, une clinique et une pharmacie à eux au détriment des Habitants de ladite cité. La sale besogne de notre Directeur national de l’Urbanisme et de l’Habitat n’était autre que de satisfaire la cupidité immorale du jeune ex-Ministre Dra.

 dramane dembele adema pasj candidat presidentielle malienne

En effet, dans une de nos précédentes parutions (LE COMBAT N°1267 du mardi 23 février 2016), nous titrions à la Une: «Détournement d’espace public : le Ministre Dra au cœur de la controverse ! ». Dans l’article en question, nous avions prévenu que le désormais ex-Ministre serait cité dans une affaire de malversation foncière dans la cité des logements sociaux de N’Tabacoro. On pointait du doigt le détournement des espaces publics en espaces privés: le jardin d’enfants ainsi que la place du marché des 1552 logements sociaux de N’Tabacoro qui étaient en passe de se transformer en propriété privée de Dra qui comptait y construire une école privée, une clinique et une pharmacie. Pour l’occasion, nous avions précisé que nos investigations allaient continuer et que des suites seront données à cet article. Donc, chose prévue, chose due.

La responsabilité du Directeur national de l’Urbanisme et de l’Habitat dans ledit détournement

Derrière cette affaire, se trouvait la complicité manifeste de Mahamadou Lamine Sidibé, Directeur national de l’Urbanisme et de l’Habitat du Mali. Ce dernier, en toute illégalité, a tenté de nuire aux populations des 1552 logements sociaux de N’Tabacoro au profit d’un seul homme, le désormais ex-ministre Dramane Dembélé. Du moins, c’est ce qui ressort de nos enquêtes. En fait, c’est lui qui a facilité la malversation de Dra en essayant d’arnaquer le Gouvernorat de la Région de Koulikoro, puisque la cité des 1552 logements sociaux de N’Tabacoro se situe dans cette zone administrative. Pour ce faire, il a adressé une lettre (ci-jointe une copie illustrant l’article) au Gouverneur au motif de modification dans le plan de lotissement des 1552 logements sociaux de N’Tabacoro. Cette lettre date du 12 janvier 2016. Dans sa lettre, Mahamadou Lamine Sidibé précise de transformer l’espace prévu en un domaine destiné à la construire d’un marché, une école privée, une clinique et une pharmacie à l’actif du Ministre Dramane Dembélé en personne. Et, c’est là qu’il y a eu faux et usage de faux. Car, ces modifications apportées, par lui, sur le plan de lotissement en question, changent fondamentalement les vocations fixées par l’arrêté N°14-0004/GRKK-CAB du 13 janvier 2014 portant approbation dudit lotissement pour certaines parcelles.

Donc, en toute légalité, le Directeur national de l’Urbanisme et de l’Habitat devrait formuler une demande de changement de vocation des parcelles concernées au lieu de modification du plan. Mais s’était sciemment fait. Car, en la matière, une demande de changement de vocation devrait être accompagnée de la notification de l’adhésion des bénéficiaires des logements voisins. Alors que les Habitants de la zone se sont farouchement opposés audit projet privé du Ministre Dra.

D’ailleurs, c’est ce que le Gouverneur de la Région de Koulikoro a fait savoir à Mahamadou Lamine Sidibé en guise de réponse de sa lettre. « …il revient d’introduire un dossier de demande de changement de vocation conformément à la réglementation en vigueur, notamment l’adhésion des bénéficiaires des logements voisins», concluait le Gouverneur dans la lettre de réponse adressée au Directeur national de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Cette réaction du Gouverneur de Koulikoro a irrité l’ex premier responsable du Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, Dramane Dembélé, qui a vu ses ambitions lucratives freinées. Pour ce faire, il s’est attaqué au Directeur régional de l’Urbanisme et de l’Habitat de Koulikoro de l’époque. Comme c’est lui le premier conseiller du Gouverneur de la Région en termes de l’urbanisme et de l’habitat. Ce dernier a été relevé de ses fonctions par Dramane Dembélé en complicité avec son Directeur national Mahamadou Lamine Sidibé.

Comme le ridicule engraisse au Mali, le Directeur national de l’Urbanisme et de l’Habitat, Mahamadou Lamine Sidibé, trop versé dans les malversations foncières, se la coule douce, comme autorité exemplaire, à la tête de la Direction nationale de l’Urbanisme et de l’Habitat du pays.

Nous y reviendrons dans nos prochaines parutions avec ses dossiers dont celui concernant les superviseurs des logements sociaux.

Oumar Diakité : LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *