Des députés exclus du parti : les rangs de Sadi se relèveraient-ils après la députation ?

Depuis la fin des élections législatives, le parti Sadi nage dans une eau mouvante pour annoncer les problèmes qu’il rencontre après la victoire du RPM dans la circonscription de Kolondièba.

 

Depuis la fin des députations, le parti de Sadi nage dans les problèmes après la défaite cuisante de son président fondateur face au RPM. Notamment, le président du parti qui avait pris d’assaut les journaux locaux et les réseaux sociaux en revendiquant sa victoire soi-disant arrachée pour le compte de son adversaire. Puis il multiplia des déplacements çà et là en quête d’électeurs pour la préparation possible de son retour dans l’arène politique. Et Dieu faisant les choses lors de la mise en place des groupements parlementaire, le président du parti Sadi avait donné carte blanche à ses députés à s’allier au groupement parlementaire qu’ils souhaitent, mais malheureusement, ce n’est plus le cas qu’on voit lorsque trois membres de ses députés ont été exclus du parti après leur alignement au groupement parlementaire Benson.  Les trois députés ont été sanctionnés pour refus des directives du parti après selon des sources du parti être écouter par l’organe habilité à prendre une telle décision. Le parti a décidé d’exclu les trois députés du parti Sadi il s’agit de Me Amadou Araba Doumbia, Moussa dit Tiokoroba Sangaré et Bintou Dembélé. Désormais, le parti devra évoluer sans l’appui de ces trois députés fraîchement élu et fraîchement exclu du parti. La question qu’on se pose est de savoir comment ils feront après leur exclusion du parti. Vont-ils adhérer au parti de la majorité pour rester députés ? Pour l’heure, aucune information sur leur adhésion à un quelconque parti politique n’a été révélée.

A suivre

Lansine Coulibaly

LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *