Déroulement de la transition : Les politiques se prononcent

Minoritaires dans la gestion du pouvoir de la transition, les hommes politiques se prononcent sur la gestion de la transition et les avis divergent sur ce point.

 

La Transition que conduisent le colonel-major Bah N’Daw et son vice-président le colonel Assimi Goïta suit son chemin et la gestion est vue de manières différentes par les hommes politiques. Pour Hamidou Doumbia, secrétaire politique du parti Yelema, on ne peut rien reprocher au déroulement de la transition. « La conduite de la transition est très bien mais je pense que ses autorités peuvent mieux faire par rapport aux différentes activités et à la bonne gouvernance. Les attentes de la population sont énormes, ils doivent veiller à résoudre cela. Tout est prioritaire au Mali mais ils doivent se pencher sur la sécurité qui est à la base et faire la révision constitutionnelle et les élections. Jusqu’à présent tout se passe bien », déclare-t-il.

Selon d’autres, il est trop tôt pour se prononcer sur la réussite de la transition. « Depuis le 18 août jusqu’à maintenant ce des questions liées à la nature des organes, nous ne sommes pas rentrés dans le vif du sujet. Il y a eu des ratées et des décisions qui ne sont pas comprises, sinon, il n’y a pas grand-chose à reprocher à cette transition », a déclaré Adama Coulibaly, membre du bureau exécutif du PRVM-FASOKO. Pour une meilleure réussite de la transition, il propose « l’application de la feuille de route dans un cheminement de transparence, de dialogue et de la communication. Que chacun doit être à son poste pour la réussite de la transition ».

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.