Départ de Tiéman Hubert Coulibaly du gouvernement : Les raisons

Samedi, c’est par Décret que Koulouba a officialisé la fin de mission de Tiéman Hubert Coulibaly, devenu plusieurs fois ministre sous le régime IBK.

Mamadou Ismail Konate ministre justice droit homme garde sceaux tieman hubert coulibaly ministre defense anciens combattant

Chef d’un parti politique et grand pilier de la majorité présidentielle, Tiéman dispose jusqu’ici de la confiance du Chef de l’Etat qui voit en lui, un fidèle parmi les plus fidèles. Des liens de franchise et d’amitié qui n’ont jamais été mis en mal ni par l’un ni par l’autre.

En fait, si Tiéman n’est plus ministre, c’est parce qu’il a fini la mission que lui a confié son mentor IBK.

Et, pour ce qui est de la gestion des dossiers sur la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire (LOPM), le Président Ibrahim Boubacar Keïta a besoin de faire le vrai ménage. Cela, en rapport aux situations nouvelles qui se présentent sur le terrain où l’Armée subit des pertes.

En clair, pour le Chef de l’Etat, il faut que les sommes prévues dans le cadre de LOPM connaissent un début d’injection sensible pour redonner à notre outil de défense nationale son titre de noblesse. Un vœu cher au locateur de Koulouba qui ne veut plus perdre du temps pour ramener la Sécurité sur toute l’étendue du territoire nationale.

Une Armée dans les bonnes conditions (mieux équipée et formée) a été le point de départ de l’ambition présidentielle. IBK est perçu comme le Président qui a le plus fait de l’Armée une priorité des priorités dans son projet de société, ‘’Le Mali D’abord’’.

Mamoutou Zan Diarra

Source : L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *