DÉBAT DU 3ÈME MANDAT EN GUINÉE CONAKRY

Bras de fer autour d’IBK

Après une sortie sur Espace TV où le Mandé Bourama s’est dit favorable à un référendum en Guinée, le patron de Koulouba a été pris à partie. L’écrivain Thierno Monenembo a proféré des mots insultants envers le malien

 

Face aux confrères du média le plus suivi de ce pays voisin, Ibrahim Boubacar Kéita s’est exprimé sur sa gestion. Occasion pour lui d’aborder le sujet qui fâche dans ce pays frère: le 3ème mandat. Le Président a validé le projet de révision constitutionnelle en vue à Conakry précisant que son frère Alpha Condé a le droit d’avoir l’avis du peuple sur une question de cette envergure. Sortie qui n’a pas plu à une figure de la vieille époque notamment Thierno Monenembo qui a interpeléé le locataire du palais présidentiel.

L’écrivain Guinéen a publié une tribune où il utilise des mots vulgaires pour condamner «l’immixtion» de BOUA dans le débat actuel à Conakry. Une sortie impolie que condamne l’ancienne ministre du gouvernement Domani Doré. L’ex patronne des sports a déclaré: «Thierno Monenembo s’arroge le prix en continu du trophée de la bêtise intellectuelle». Au passage elle condamne son fait partisan pour ses affinités avec l’UFDG, principal parti d’opposition en Guinée. A travers ces termes, Mme Kéita est on ne peut plus claire: «… dans sa forme la plus maussade et ce, encore à la face du monde au nom d’un militantisme mal déguisé en défenseur d’une Constitution.»

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 28 JANVIER 2020

BAMOISA

Nouvel Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *