De Soumaila Cissé au SG du RPM : “Tréta s’est fait manipuler par d’autres concurrents”

Le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, a répondu le 24 mai au secrétaire général du Rassemblement pour le Mali (RPM), Bocary Tréta, qui lui avait demandé de s’expliquer sur un présumé détournement de 27 milliards de F CFA de l’Uémoa qui l’impliquerait en tant qu’ex-président de la Commission de l’Union.

 bocari treta ministre developpement rural rpm

“Tréta, au lieu de se précipiter sur moi, devait à sa sortie du gouvernement venir me dire c’est pour telle raison ou telle autre que j’ai été viré”. C’est cette pique que le leader de l’URD a lancée à son ancien camarade de parti à l’Adéma/PASJ, mardi dernier en conférence de presse à la Maison de la presse. Les deux hommes sont des transfuges du parti de l’Abeille.

Derrière la réaction précipitée du secrétaire général du RPM, le président de l’URD a dit voir une manipulation du secrétaire général du parti au pouvoir par d’autres concurrents pour que Tréta tombe dans le panneau, qu’il se disqualifie pour que eux “ils puissent monter un peu plus et être demain ce qu’ils pensent qu’ils pouvaient être”, a ajouté M. Cissé.

A l’en croire, l’opposition est en train de faire un travail remarquable et attend que le gouvernement se prononce sur sa gestion. “Nous avons dénoncé depuis 2013 toutes les dérives dans ce pays. Il n’y a jamais eu d’explications. Moi, j’attends de voir un membre du gouvernement venir dire l’avion c’est comme ça, les engrais c’est comme ça, les tracteurs c’est comme ça. La Centif m’a accusé de détournement de 700 millions de F CFA. Ce n’est pas vrai, c’est comme ça. La fibre optique, c’est comment ? Les pick-up de l’armée, c’est comment ? Les logements sociaux…”

Pour le président de l’URD, les accusations contre lui sont fausses et dénuées de fondement. Et d’inviter le gouvernement aussi à faire la même que chose que lui en se mettant face à la presse pour édifier le peuple malien sur les accusations le concernant.

Après l’annonce par le journal sénégalais “L’Observateur” d’un détournement de fonds d’environ 27 milliards de F CFA qui incriminerait le député élu à Niafunké, chef de file de l’opposition, le secrétaire général du RPM avait publié un communiqué lui demandant de s’expliquer.

Zié Mamadou Koné

Stagiaire

 

Source : l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *