Date des élections municipales : La décentralisation est-elle bloquée par les autonomistes

Au ministère de l’Administration territoriale, lundi dernier, on nous a fait savoir que le département  n’était pas en mesure de fournir des informations sur la date des municipales. Interrogé, un chef de parti politique nous a déclaré : ‘’On nous avait dit, dans un premier temps que le collège électoral allait se réunir mi-mars, mais nous venons d’apprendre que les élections seront reportées sine die. ‘’

moussa sinko coulibaly ministre interieur junte kati

 

Selon nos sources, cette seconde hypothèse est défendue par des hommes politiques qui nous ont affirmé que l’Etat est pour l’instant dans l’attente des résultats des négociations avec des éléments du Mnla sur la question de la décentralisation. Il serait question de revoir des textes  administratifs.

 

 

En effet, le dossier de la décentralisation est battu en brèche par certains groupes armés, toujours accrochés à leur revendication autonomiste. Quant aux bailleurs de fonds, ils sont dans l’expectative, question d’y voir plus clair, car les élections municipales sont plus onéreuses que les autres élections. Mais déjà, des hommes politiques inquiets, font état de spéculations pour favoriser certains partis. Signalons, d’après la loi électorale, que la date du scrutin est fixée en conseil des ministres et  publié au journal officiel soixante (60) jours au moins avant la date des élections. En cas de nécessité, il peut être procédé à la convocation des collèges électoraux à des dates différentes pour les élections communales. Dans ce cas, les élections se dérouleront le même jour au niveau de l’ensemble des communes comprises dans une ou plusieurs régions.

 

 

Fatoma Ballo

SOURCE: Le Journal
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.