Vaine tentative de corruption d’un magistrat : Un Procureur refuse 100 millions Fcfa d’un homme d’affaires et responsable politique

Un Procureur très connu de la place vient de refuser 100 millions de Fcfa proposé par un homme d’affaires et politique pour éviter qu’on le mette en prison, dans une affaire d’escroquerie de 500 millions Fcfa dont la victime est une Dame. D’ailleurs, cet acte indélicat a provoqué une colère du Procureur qui l’a placé sous mandat de dépôt et il séjourne désormais à la Maison centrale d’arrêt (Mca) de Bamako-Coura.  

kassogue procureur mahamadou anti corruption malick coulibaly ministre justice

Décidément, sous l’ère du ministre de la Justice, Garde des Sceaux et des Droits de l’Homme, Malick Coulibaly, la justice malienne est en train de faire oublier certaines années noires au cours desquelles sa réputation avait pris un sacré coup. En effet, depuis son arrivée à la tête du département, Malick a pu donner une autre image à cette justice. Aujourd’hui, les Maliens sont convaincus que personne n’est au-dessous de la loi.

En tout cas, cette bonne dame ne dira pas le contraire. Après plusieurs années à courir derrière ses sous, près de 500 millions de Fcfa qu’on lui avait soutirés par escroquerie, elle a fait finalement confiance à la justice pour être remise dans ses droits. C’est pourquoi, l’affaire s’est transportée devant un Tribunal de Bamako qui est en charge de ce genre de dossier.

Convoqué un vendredi, l’escroc qui se trouve être un homme politique et candidat aux législatives dans une commune du district de Bamako aurait proposé 100 millions de Fcfa au Procureur afin d’éviter d’aller en prison. Comme il fallait s’y attendre, notre Procureur, connu pour son intégrité, a catégoriquement refusé l’offre et a, du coup, placé l’homme politique sous mandat de dépôt. Depuis lors, il séjourne à la prison centrale de Bamako-Coura.

” Pour moi, c’est vraiment imaginable de voir un juge qui refuse de l’argent et pas n’importe quelle somme d’argent. Aujourd’hui, 100 millions de Fcfa, c’est vraiment beaucoup d’argent. J’avais vraiment une autre image de la justice malienne. Et je ne connais personne au niveau du Tribunal pour m’aider à récupérer mon argent. Mais mon dossier est géré dans les règles de l’art puisque j’ai tous les documents qui incriminent celui qui m’a escroqué. Donc, le Procureur n’a pas hésité à le placer sous mandat de dépôt. Ce jour-là, j’étais vraiment fière “, nous a confié la bonne dame, avant de saluer le ministre de la Justice, Malick Coulibaly, et tous les magistrats des tribunaux de Bamako, pour le service qu’ils rendent à la population en procédant à une bonne distribution de la justice.

                                                                                                                                                

El Hadj A.B. HAIDARA 

Source: Journal Aujourdhui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *