Rapport annuel d’activités de l’Office Central de lutte Contre l’Enrichissement Illicite au Mali:18 maisons dont une résidence Niveau R4 à 400 millions pour un inspecteur des finances

Conférence animée par Moumouni Guindo, Président dudit office.
Du 1′ juin 2017 au 31 décembre 2019 soit 18 mois environ 1479 assujettis à la déclaration de bien, prêt de 1000 fonctionnaires l’ont faite.

Enquêtes sur 35 fonctionnaires dont 3 transmis deja au niveau de la justice :

1_ Un Inspecteur des services de sécurité sociale:
#Biens: 17 maisons d’habitations, 3 maisons d’habitations et une parcelle deja vendue
#Biens_estimés à 969 millions alors qu’en 6 ans son salaire est estimé à 63, 3 millions.

2_ Un inspecteur des finances :
#Biens : 20 bâtiments, 17 maisons d’habitations, 2 écoles dont une bâtie sur 2000 m2 en R1, une ferme agricole, 46 parcelles non bâties, 2 maisons d’habitations, 2 parcelles non identifiées, 1 bâtiment commercial deja vendu.
#Biens_estimés : 1 milliard 562 millions pour salaire de 60 millions sur 6ans.

3_ Un inspecteur des finances :
Biens: 18 maisons dont une résidence Niveau R4 à 400 millions, 3 maisons vendues à ses enfants mineurs quand les enquêtes ont commencé, 18 parcelles, des villas dans les ACI, 10 parcelles dans les ACI en cours d’identification
Biens_estimés a 1milliard 751 millions pour un salaire global de 27 millions sur 6 ans.

Pour ma part bilaye il n’ya rien d’étonnant dans ces chiffres.
Ces individus ne sont que les reflets de valeur sociétale du Mali d’aujourd’hui.
Comment voulez vous que des enfants nés, grandis, et entrenus dans ces conditions de d’obtention de richesse criminelle et immorale puissent avoir le minimum de respect pour le bien public?
Quand voler , detourner, corrompre, deviennent la règle, la droiture et la probité deviennent exceptions.

Le jour qu’on saura que notre problème c’est d’abord nous mêmes on s’en sortira.

On va fouiller pour avoir les identités de ceux qui seront traînés devant la justice et leurs progénitures les verront dans la boue entre nos mains et on s’en fout.

Bon boulot à L’OCLEI

Source: Boubacar Koumare

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *