Plusieurs dizaines de millions de Fcfa détournés par une bonne dame

Les scandales financiers ont pignon sur rue dans notre pays, mais ceux qui sont causés par des femmes sont quand même rares pour être signalés. Ainsi, ce qui se passe au service immatriculation et prestations de l’Institut national de prévoyance sociale (Inps) interpelle les plus hautes autorités. D’après une source proche de la compatibilité de l’Inps, une dame ayant en charge la gestion de certaines pensions n’a trouvé mieux que d’ouvrir des comptes parallèles dans lesquels elle faisait virer pour son confort personnel l’argent dû aux ayants droits des clients.

Notre source de préciser que le pot aux roses a été découvert lorsque, sur la base de forts soupçons, la banque concernée a saisi la Direction générale de l’Inps par écrit. Une enquête interne confirme les soupçons de la Banque. Les premiers constats laissent entrevoir un trou béant de plusieurs dizaines de millions de nos francs. Sévissant, la Direction générale aurait suspendu la bonne dame, une suspension de travail assortie d’un gel de son salaire. Notre source d’ajouter que plusieurs initiatives sont en cours pour étouffer l’affaire. Le comble, dans cette affaire, c’est que c’est cruel, voire inhumain de voir une femme détourner la pension de clients qui, après plusieurs années de dur labeur, aspirent à une retraite tranquille.

Dans notre prochaine parution, nous reviendrons sur l’identité de la dame, le nom de la banque concernée et l’implication de certains cadres  de l’Inps car, aux dernières nouvelles, nous apprenons que la dame en question aurait bénéficié de la complicité des services financiers de l’Institut. Contre quoi? Nous vous le dévoilerons prochainement.                                         

 La Rédaction

Source: Aujourd’hui Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *