Le président du CMTR à propos de son accusation de détournement : « Je reste serein, je ne me reproche rien, le chien aboie, la caravane passe… »

Dans les colonnes des journaux, nous avons appris que  M. Youssouf Traoré, président du CMTR, est inculpé au pôle économique  pour « atteinte aux biens publics et concussion »  pour un montant cumulé de1.300.000.000 F CFA. Pour en savoir plus nous avons fait un tour au bureau du CMTR sis à l’Hippodrome. Contrairement à ce que nous avions pensé, nous trouvâmes, à notre grande surprise,  au service une atmosphère sereine et  conviviale. Quant au président, imperturbable, il affichait une mine sereine et travaillait tranquillement dans son bureau.

youssouf traore president CmtrPour le président du CMTR, ce sont des allégations calomnieuses entreprises par trois individus afin de ternir son image et le déstabiliser  pour l’élection prochaine  des membres du bureau.  Il a tout de même profité pour  dire aux militants de ne pas céder à la panique et que le CMTR travaille  et cela dans la plus grande sérénité sur toute l’étendue du territoire (de Kayes à Kidal). Il fait savoir aussi aux militants qu’il est serein, sain et sauf sans inquiétude. A ses dires, la cabale contre lui est le fait de trois individus qui  ne sont pas transporteurs et qui vivaient des ristournes de la vente des billets.  Désœuvrés et désorientés aujourd’hui, ces individus se baladent et n’ont que leurs bouches pour crier. Pour lui, le CMTR a d’autres choses à faire ou d’autres soucis que des allégations de ce  genre qui sont de nature à ternir l’image du CMTR et de son président. Il ne se reproche rien et a d’autres préoccupations autres que des allégations fallacieuses. D’ailleurs,  le président et son bureau  étaient entrain de préparer,  ce mercredi, une mission sur Abidjan  dans le cadre de la sensibilisation sur  la conduite à tenir par rapport à la nouvelle donne qui est le pèse-essieu.

Toutefois, le président a promis de répondre et celle de la plus belle manière à ses détracteurs au moment voulu et des dispositions sont entrain d’être prises à cette fin. « Ils auront leur réponse au moment venu », a-t-il laissé entendre.

Mieux, selon le président, le bureau est entrain de préparer tranquillement les élections à venir pour la mise en place du nouveau bureau. Le CMTR a autre à faire que de répondre à des allégations prétentieuses venant d’individus qui ne sont même pas des transporteurs. Les gens doutent fort même de l’existence de la troisième entreprise citée qu’est le SET.

«  Je reste serein, je ne me reproche rien, le chien aboie, la caravane  passe», a  laissé entendre le président du CMTR.

Moussa Diarra

SOURCE: La Révélation  du   21 déc 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.