La justice aux trousses des délinquants financiers du Ministère de la Promotion de la Femme: Certains membres du réseau de retournement ne ferment plus les yeux

Un réseau de délinquants financiers avait pu s’installer au niveau du Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Des vampires n’hésitent même plus à sucer le sang des femmes et des enfants. La vigilance du ministre Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré a permis de découvrir le système mafieux mis en place par ceux-ci.

Un réseau de vampires financiers était au cœur de plusieurs malversations financières au Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Si la vigilance de Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré a permis de faire une découverte macabre au sein de son Département portant sur des malversations financières autour des sommes faramineuses, les fossoyeurs ont été non seulement relevés, mais aussi leur dossier a été transmis au Pôle Economique et Financier.

Si la justice est aux trousseurs des personnes concernées par les détournements, il a fallu que le remaniement ministériel pointe le nez pour que celles-ci engagent une campagne de dénigrement à l’endroit du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré. Cette campagne peut-elle distraire la justice ? Certainement que non, le Procureur du Pôle Économique et Financier, M. Mamadou Kassogué et le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Me Malick Coulibaly sont déterminés à mettre hors d’état de nuire tous les délinquants financiers de notre pays.
Selon des sources, des agents de ce Ministère parvenaient à s’attribuer des marchés et les exécuter en toute impunité. Ces sources révèlent que ce réseau a été découvert grâce à la vigilance de Dr Diakite Aïssata Kassa Traoré.
Selon des sources, ceux qui étaient impliqués dans ces affaires de malversations ont été purement et simplement relevés de leur fonction pour faute grave et leur dossier a été transmis au Procureur du Pôle Économique et Financier, M. Mamadou Kassogué.
Si ceux-ci n’ont aucune chance d’échapper à la Prison Centrale de Bamako-Coura, ils sont dans la dynamique d’abattre le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré qui maîtrise le sujet au sein de son Département. Il ressort des constats qu’elle a une certaine intégrité dans la gestion des affaires publiques au sein de son Ministère.
Cela est connu de tous au Mali, il suffit d’avoir une certaine intégrité pour être l’homme ou la femme à abattre. C’est ce qui justifie la cabale contre le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré. Des sources évoquent que depuis la mise à nu de ce réseau, il n’y a jamais eu de faux contrats et d’attributions de contrats à des proches.
Bravo à Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré qui contribue à préserver les maigres ressources du pays.
Moussa DIARRA

L’express de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *