EAUX ET FORETS : Mamadou Sinsy Coulibaly at-il acheté la moitié de la forêt classée de Koulouba ?

Au Mali, la spéculation foncière est de plus en plus croissante. Certains richissimes en complicité avec certains agents de l’Etat n’épargnent rien. Surtout les équipements publics. En tout cas, pour ce qui concerne le cas de la forêt classée de Koulouba, considérée comme étant le poumon vert de Bamako, M. le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, M. Modibo Koné est fortement interpelé.

=

Le complot contre le vieux Siriman :

Ce qui est en cours dans la forêt classée de Koulouba est gravissime. En effet, après avoir réussi à chasser feu Siriman de son champ sis à proximité de la forêt classée de Koulouba, non loin du SMTD, Mamadou Sinsy Coulibaly s’y installa très confortablement. Il divisera ledit champ en 3 portions, un pour y installer les antennes de multicanal, un espace de sport et de clôturé le restant par un mur. Histoire d’attendre que la zone soit mise plus en valeur pour en faire d’autres usages. Enfin, comme ce plan contre le vieux Siriman est passé comme une lettre au poste avec la complicité de certaines responsables municipales ainsi que certains autorités coutumières et traditionnelles, Mamadou Sinsy ne compte plus s’arrêter là.

L’accès au marché de Médina Coura (Sougouni Koura) à travers la colline clôturée par M. Mamadou Sinsy Coulibaly :

Pour mettre en application son plan savamment préparé, il va dans un premier temps investir une forte somme d’argent pour réaliser des escaliers sur la voie qui mène au marché de Medina Coura (Sougouni Koura). Un investissement qui a été fortement apprécié par les habitants du Point-G, qui empruntaient régulièrement ladite route. Ainsi que plusieurs autres personnes qui l’empruntaient pour se rendre à l’hôpital du Point-G. Pourtant, juste quelques mois après la réalisation de ses escaliers, il a transféré l’espace qu’il avait dédié au sport dans une partie de la forêt classée de Koulouba tout en prenant le soin de créer une déviation stratégique. Il venait de réussir, à changer de route aux usagers sans le moindre effort et sans que personne ne lève le petit doigt.

La forêt classée de Koulouba devenue une propriété privée de Mamadou Sinsy Coulibaly ?

En effet, après avoir réussi à s’accaparer du champ de feu Siriman et d’une route ayant existé pendant des siècles, l’homme continuera de plus belle son aventure. Au bout de quelques mois après avoir transféré son espace de sport dans la forêt classée, M. Coulibaly va prendre le soin de faire clôturer plusieurs hectares dans ladite forêt au vu et au su de tout le monde sans être nullement inquiété. D’ailleurs, il semblerait que cette première clôture n’est qu’un test réussi. Du coup, d’autres projets de clôture sont très bientôt envisageables.

L’incompétence ou la complicité avérée des responsables des eaux et forêts :

Alerté sur la question, nous avons déployé une équipe de reportage sur le terrain pour tenter d’en savoir plus. Après avoir eu la confirmation des faits, nous avons approché les responsables de la forêt classée de Koulouba. A cet effet, le Lieutenant Amadou Diallo a belle et bien confirmé l’acte. ‘’Quand nous avons constaté que Mamadou Sinsy Coulibaly procédait à la clôture d’une importante partie de la forêt classée de Koulouba, nous avons procéder à la saisine des matériels de construction et d’en informer notre hiérarchie. Aussitôt, nous avons pris contact avec Ousmane Sidibé, le directeur national des eaux et forêts du Mali, tout en prenant le soin de l’envoyer des photos confirmant les faits. Il nous a fait savoir, qu’il va rentrer en contact avec ses agents pour en savoir plus avant de nous revenir. Deux semaines après, quand nous l’avons relancé, il a fait savoir qu’effectivement que ses agents sont au courant et que ses derniers avaient même fait arrêter les travaux. Mieux, quelques jours plus tard quand nous avons été informés de la poursuite des travaux, il s’est juste contenté de nous remercier et de dire qu’il a pris bonne note. Pourtant, les faits sont très graves, surtout pour quiconque connaissant l’importance de la forêt classée de Koulouba pour les Bamakois.

Qui sont les complices de Mamadou Sinsy Coulibaly ?

Pour le moment, nous ne sommes pas en mesure de designer avec exactitude les différents complices de M. Coulibaly. Mais en attendant, il nous plait d’interpeler les responsables des eaux et forêts pour faire prendre les dispositions afin de casser les murs de clôture dans la forêt classée de Koulouba. Nous interpelons également les autorités traditionnelles, coutumières et religieuses du Point-G ainsi que la jeunesse à prendre à bras le corps cette affaire. Il n’est pas admissible que Mamadou Sinsy Coulibaly empêche les gens à avoir accès au marché de Medina Coura à travers la colline. Des actions vigoureuses doivent être entreprise pour empêcher cela. Pour finir, nous interpelons vivement M. le ministre de l’Environnement afin qu’il s’approprie de cette affaire qui ne saurait être toléré. Aussi, il nous plait de rappeler que si rien n’est fait au plus vite, d’autres richissimes entameront des actions pour eux aussi s’accaparer du peu qui reste de la forêt classée de Koulouba.

Rappelons que nos tentatives pour joindre M. Mamadou Sinsy afin d’avoir sa version des faits n’ont jamais abouti.

Affaire à suivre…

La rédaction

Le Confident

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.