Corruption et détournement sous IBK : Des procureurs hésitent de prendre en charge des dossiers d’anciens PM et ministres

Plusieurs procureurs expérimentés de la cour suprême rechignent et redouteraient à instruire le dossier de soupçon de corruption et de détournement de biens publics d’anciens dignitaires de l’ère IBK. Il s’agirait selon nos informations d’anciens premiers ministres et d’anciens ministres.

 

A en croire notre source proche des milieux judiciaires et d’une crédibilité assurée, ces hauts magistrats proches de la retraite qui ont été pour la plupart des modèles de rigueur et d’incorruptible subodoneraient des relents politiques des les dossiers dont certains avaient été instruits auparavant par l’actuel ministre de la justice Mahamadou Kassogue. Celui-là même qui souhaite que les dossiers difficiles soient confiés aux magistrats expérimentés. Mahamadou Kassogue spécialiste dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, qui en outre reconnu en matière d’enquêtes sur la corruption et les infractions assimilées, se trouve ainsi confronté à de sérieux problèmes au sein l’administration de la justice face à des doyens qui mettent des arguments solides qui le contrarient.

On apprend que parmi les dossiers souffrants de la prise en main par un procureur expérimenté, figureraient les cas Boubou Cissé, Moussa Mara, Bovary Treta , Tiéman Hubert Coulibaly etc .. en effet ces dossiers éminemment politiques constituent des enjeux forts pour l’indépendance de la justice malienne  au delà de la transition en cours qui a fait de la lutte contre la corruption, la délinquance financière et l’impunité son cheval de bataille
O m

Source : Le focus

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.