Soutien à la paix et à la sécurité au Mali : LE DANEMARK CONSACRE 3,2 MILLIARDS DE FCFA AUX « RETOMBÉES DE LA PAIX »

Le Danemark apporte une contribution de 3,2 milliards de Fcfa au Fonds fiduciaire en soutien à la paix et la sécurité au Mali. Le document a été signé hier à l’hôtel de l’Amitié par l’ambassadeur du Danemark au Mali, Winnie Estrup Petersen, et la représentante spéciale adjointe du secrétaire général de l’ONU, Mme Mbaranga Gasarabwe.

Mbaranga Gasarabwe representante secretaire onu nation unie minusma conference reunion Winnie Estrup Petersen ambassadeur consul Danemark
La contribution danoise permettra de réaliser de nombreux projets à effets rapides et de répondre aux multiples besoins identifiés en collaboration avec les communautés dans la partie septentrionale de notre pays. La mise en œuvre de ces projets est prévue pour une année.

Ce don financier s’ajoute à l’engagement profond du Danemark au Mali, a souligné la diplomate danoise qui a précisé que cet engagement de son pays comprend non seulement la coopération pour le développement à hauteur d’environ 20 milliards de Fcfa par an dans les domaines de la croissance économique et de la création d’emplois, de l’hydraulique urbaine et rurale, de l’électricité et de la promotion de la réconciliation et de la démocratie.

Winnie Estrup Petersen a salué les importants progrès réalisés sur la voie de la paix au Mali, presque six mois après la signature de l’accord. Mais « l’instabilité continue dans le nord du Mali et limite le développement économique et social, condition nécessaire pour une paix durable », constatera-t-elle.

Pour l’ambassadeur du Danemark, la signature de l’accord de paix doit être accompagnée par une volonté politique et une mise en œuvre sincère dans toutes les dimensions et par tous les acteurs, pour le bénéfice de la population et pour le futur de tout le Mali. « La paix ne peut être imposée. La paix doit être consolidée. Et pour que la paix soit consolidée, la population au nord du Mali a besoin de voir les améliorations rapides et concrètes de sa situation, a besoin de voir les retombées de la paix, réalisées par la Minusma comme par les autorités maliennes », a développé la diplomate avant de juger nécessaire de créer des conditions permettant la reprise des efforts pour le développement à long terme du Mali, notamment le retour et le renforcement de la capacité des institutions de l’État au nord du Mali. Selon elle, les institutions sont cruciales pour assurer la paix, la sécurité et le développement durable.

Mme Mbaranga Gasarabwe a salué l’engagement du Danemark dans le processus de stabilisation de notre pays. Elle a ensuite promis une visite de terrain aux partenaires dans une année pour toucher du doigt les réalisations faites après la signature. Elle a apprécié le caractère flexible du don et confirmé que « les populations n’attendent que les dividendes de la paix ». Dans le cadre des actions de développement des infrastructures, la Minusma a construit un centre de santé à Tongorongo, trois salles de classe et un autre centre de santé dans le quartier Tombouctou de Mopti.

Les actions de développement sont entravées par l’insécurité. Justement dans le cadre de la sécurisation des zones encore en proie aux actions des terroristes et des bandits armés, la Force de la Minusma a opéré, la semaine écoulée, 376 patrouilles, tenu 288 check-points et effectué 97 escortes. L’information a été donnée par la porte-parole de la mission onusienne, Mme Radhia Achouri, au cours de son traditionnel point de presse du jeudi.

A. DIARRA

source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.