Processus de paix et de réconciliation nationale : La contribution du Roi du Maroc Mohamed VI magnifiée

En vue d’un retour définitif de la paix et la stabilité dans les régions du Nord du Mali, la Fondation Mahmoud Archane pour la solidarité et la justice sociale a, dans le cadre de ses activités culturelles et en partenariat avec le centre de recherche et d’études « Tombouctou », organisé une conférence sur le thème « les orientations stratégiques de la politique marocaine en Afrique pour la stabilité et le développement ». C’était le 11 juillet à Rabat. Invité à participer à cette conférence, notre compatriote Hamma Ag Mohammed, Secrétaire général de la Plateforme des Chefs Traditionnels et Coutumiers Touareg du Mali et Président de la Coordination Régionale des Chefs de Fractions et Tribus de Tombouctou, a fait une brillante communication sur le rôle du Roi Mohamed VI dans la résolution de la crise malienne .

sar roi mohamed 6  vi ibrahim boubacar keita ibk investiture

C’est dans une salle de conférence pleine à craquer que Hamma Ag Mohammed, grand défenseur du processus de paix et de réconciliation, non moins secrétaire général de la plateforme des chefs traditionnels touaregs du Mali, a pris la parole pour entretenir l’assistance sur le Rôle du Roi Mohamed VI dans la résolution de la crise malienne.

Dans son intervention, il a mis un accent particulier sur l’apport inestimable du Royaume Chérifien, sous la conduite de sa Majesté le Roi Mohamed VI, dans la stabilité et la paix en Afrique en général et dans la crise malienne en particulier. « Ce rôle a sensiblement contribué à l’instauration de la paix au Mali » a soutenu Hamma Ag Mohammed. A ce propos,  il a rappelé que des délégations des groupes armés, notamment du MNLA ont été reçues à Rabat dans le cadre de la recherche de solutions définitives à ces crises cycliques que le Mali vit depuis très longtemps.

« La présence de sa Majesté le Roi Mohamed VI au Mali, deux fois dans la même année, a posé les jalons pour la recherche de solutions durables avec l’aide de la communauté internationale à ce conflit armé » a indiqué Hamma Ag Mohammed avant d’ajouter que « le Maroc, à travers le Roi Mohamed, a joué un rôle majeur dans la résolution de la crise malienne.

Nonobstant  la présence de l’Algérie dans les pourparlers, le Maroc a usé de son lobbying pour amener les protagonistes de la crise sur la table de négociation. Le ton ayant été donné par la présence de sa Majesté le Roi Mohamed VI du Maroc à la cérémonie d’investiture du Président Ibrahim Boubacar Kéita en septembre 2013, et sa prise de parole devant un parterre de Chefs d’Etat et d’autres invités prestigieux ».

Hamma Ag a, en outre, soutenu que lors de son séjour, le souverain marocain en compagnie de son hôte Ibrahim Boubacar Kéita, a annoncé la couleur d’un réchauffement des relations bilatérales entre son pays et le Mali, signe évident d’un rapprochement politique soutenu par le renforcement de la coopération dans les volets économique, sanitaire, humanitaire, culturelle et sociale. « Par ce rapprochement stratégique, le Maroc est devenu un partenaire autant important dans le domaine de la relance du développement économique du Mali que dans celui de son aspect sécuritaire » a-t-il conclu.

Il faut rappeler que la plateforme des chefs traditionnels touaregs du Mali dont Hamma Ag Mohammed est le secrétaire général, est une Association apolitique œuvre inlassablement à la recherche de la paix et qui milite pour l’instauration d’un climat apaisé entre toutes les communautés du Mali en général et celles du Nord en particulier.

Elle regroupe des chefs de fractions et tribus touaregs du Mali avec comme devise : Egalité-Union, pour un Mali fort. Elle a pour objectifs : la valorisation des chefferies traditionnelles et coutumières au Mali, l’appui au gouvernement malien pour l’émergence d’une société basée sur le respect des us et coutumes, l’implication des chefs traditionnels pour la restauration et le respect de l’autorité de l’Etat etc.

La plateforme vise également la consolidation d’une société de paix et de justice sociale, notamment par la lutte contre l’impunité, la lutte contre les pratiques de la mal gouvernance et la répartition équitable des revenus. La plateforme ambitionne aussi d’appuyer le  gouvernement du Mali dans la recherche d’une solution définitive aux conflits du nord du Mali, le démantèlement de toutes les milices armées et les groupes d’autodéfense, en vue d’éradiquer définitivement l’insécurité dans toutes les régions du Mali.

Badou S. Koba 

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.